Dimanche 10 Décembre 2017
Rédigé par Vincent Marcel et Céline Brégand. Modifié le 13 Décembre 2017

Sheila, l'autre idole des jeunes


Au Casino de Paris, Sheila retrouvait samedi son public. Après une première réussie la veille, l’idole yéyé a encore attiré les foules et rendu un dernier hommage à son ami Johnny.


Sheila, accompagnée du groupe H-TAGG, se produit pour le deuxième soir consécutif sur la scène du Casino de Paris. (© Céline Brégand/D9)
Sheila, accompagnée du groupe H-TAGG, se produit pour le deuxième soir consécutif sur la scène du Casino de Paris. (© Céline Brégand/D9)
Au Casino de Paris, Sheila joue gros. Et double la mise après une première réussie le 8 décembre. Le spectacle de la star aux quatre-vingt-cinq millions d'albums vendus est retransmis en direct sur la chaîne Paris Première. Chauffés à blanc pendant dix longues minutes, les fans l’attendent avec impatience. «Je sais que vous allez mettre une ambiance du tonnerre», s’égosille le chauffeur de salle. «Le spectacle sortira en DVD !» Des hourras spontanés viennent accueillir la nouvelle. Sheila débarque enfin sur scène. Elle est fringante. Dans la fosse, ça crie, ça tape du pied, ça frappe des mains. Essentiellement composé de sexagénaires, le public prend un malin plaisir à retomber en enfance.

Première chanson : Kennedy Airport. Les mains s’envolent dans les airs. Des inconditionnels se trémoussent debout sur leur siège. Ne manquent plus que les briquets. Sheila harangue la foule. «Ce soir, nous allons faire du rock'n roll !», promet-elle. Le groupe H-TAAG l’accompagne sur scène. Les quatre membres au look de métalleux s’accordent à merveille avec elle. Les inévitables tubes, comme Les rois mages ou Spacer, mettent tout le monde d’accord. Un peu plus et le Casino de Paris se transforme en boîte de nuit. D’autres chansons moins connues du grand public plongent néanmoins certains fans dans l’embarras. Partir électrise peu Bellone. «Je  ne connais pas», lâche-t-elle sans vraiment se désoler. A 72 ans, c’est la première fois qu'elle voit Sheila en concert. «J’ai vu plein de concerts de Sardou», dit-elle comme pour se rattraper. «Sheila c'est mon époque, je faisais tout pour l'imiter. J'avais les mêmes jupes écossaises qu'elle.» Les lumières crues, rouges, jaunes ou bleues, qui descendent de la scène, aveuglent la septuagénaire.

Un dernier hommage à Johnny

Les premières notes de Bang Bang retentissent. Le tube planétaire est repris par un public de plus en plus hypnotisé. L’émotion monte encore d’un cran lorsque vient l’hommage à Johnny Hallyday. Comme la veille, la chanteuse yéyé reprend Johnny, Sylvie, Cloclo et moi. Quelques heures plus tôt, elle lui disait adieu à l’église de la Madeleine. Un accueil plus tiède est ensuite réservé à deux des morceaux de son dernier album. Ooh la la et Belle journée ne rencontrent pas vraiment leur public. Et l'ambiance redescend quelque peu. Une mauvaise langue se délie : «Elle a fait son temps, il faut qu'elle arrête.»  Pourtant, il semble que pour la majorité de ses fans, Sheila peut encore continuer des années ! 


Une icône populaire

On comprend qu’il se joue quelque chose de plus grand qu’un simple concert. Car entre Sheila et son public, c’est une histoire d’amour. Une relation filiale qui unit la star de 72 ans à ses fans depuis plus de cinquante ans. Elle les materne, leur parle comme à des enfants. Ses chansons prennent souvent la forme de comptines. Sheila, c’est un peu leur madeleine. Une chanson d’elle, et Claudine retombe en enfance. Petite, cette fan de toujours se réfugiait dans sa chambre pour «parler» à son idole. Une conversation imaginaire qui permettait à cette enfant unique de tromper la solitude. Encore aujourd’hui, elle vénère l’icône du disco. Venue de Normandie avec son mari, elle a assisté aux deux concerts du Casino de Paris. Et pour elle, Sheila c’est sacré. Tout son corps se tord d’émotion quand elle raconte son premier concert en 1989.  Elle l’aime d’un amour possessif. «Je peux accepter qu'on ne l'aime pas mais il ne faut pas y toucher», reconnaît-elle.

Si sa musique se révèle étonnamment énergique et rythmée, mêlant disco, rock et même bossa nova, les paroles enfantines de Sheila demeurent son point faible. L'idole yéyé s’adresse d’abord au corps et au coeur de ses fans. Après deux heures de concert et un dernier hommage à son fils mort en juillet dernier, elle est longuement acclamée par ses fans. Dehors, une file d’attente se constitue. Qu’espèrent-ils tous ainsi dans le froid ? Sheila bien sûr ! Les pochettes d’album et les livres attendent d'être dédicacés. Et à les voir se presser les uns contre les autres pour se partager Sheila, vient à l'esprit ce vers de Victor Hugo : «Ô l'amour d'une mère. Chacun en a sa part, et tous l'ont tout entier.»


Infos pratiques

Prochaines dates de Sheila : 
- Vendredi 27 avril 2018 à Woincourt (80)
- Samedi 28 avril 2018 à Roye (80)
 


Vincent Marcel et Céline Bregand




Vous aimerez aussi
< >


1.Posté par ludovic54 le 10/12/2017 22:00 (depuis mobile)
Résumé quelque peut simpliste...J''étais aux 2 concerts... Je n''ai pas passer le cap de la quarantaine... Sheila à assurer le show pendant 2 heures....même s''il y''à eu quelques fausses notes au niveau des paroles sheila à assurer le spectacle...

2.Posté par Marcilly le 11/12/2017 08:31 (depuis mobile)
Nous n''avons, sur place vendredi et devant notre TV samedi pas vu le même spectacle 🎭. Et si quelques plaignants maladifs ont crachés leur venin, l''immense majorité a trouvé sheila et hashtag en pleine forme, l''ambiance au top, deux heures debout.

3.Posté par DELLA ROCCA William le 11/12/2017 09:55
Si je comprends bien, ce "résumé" est l'oeuvre d'étudiants en journalisme dont je constate qu'ils ont déjà tous les travers de bon nombre de leurs aînés, indignes de cette profession. Quel intérêt avez-vous à gâcher le plaisir que nous avons eu vendredi et samedi au Casino de Paris en rapportant ces propos stupides et injustes, et en ayant eu soin de choisir et de filmer les "fans" les plus caricaturaux qui soient ? Cela n'est pas sérieux et n'augure rien de bon pour la suite de votre parcours professionnel.

4.Posté par sanchez le 11/12/2017 12:56
l'oeuvre d'étudiants en journalisme..... je lui souhaite d'avoir une carrière aussi longue dans sa professions de journalisme que celle se Sheila 55 ans de carrières monsieur le journaliste cela promet pour votre avenir professionnel la chanson Partir personne la connais ???
j'ai du mal à le croire chanson sortie dans les années 80 c'est sur interviewé certains fan comme le dis Della Rocca les plus caricaturaux qui soient allons voyons !!! avez vous chercher les fans les VRAIS ????? ..................

5.Posté par Le Daily Neuvième le 11/12/2017 13:48
Bonjour William,

Vous avez tout à fait raison de nous interpeller à ce sujet. Votre critique nous a fait réfléchir. S'agissant des fans interviewés, nous n'avons pas délibérément "choisi" de filmer "les plus caricaturaux". Nous avons fait attention à ne pas céder à la tentation de filmer les "bons clients". Nous avons donc pris soin de varier les profils de fans de Sheila. Les trois témoignages nous ont paru assez emblématiques de la relation forte qui les unit à Sheila. Et c'était bien là l'angle de notre article : Sheila et ses fans. Et aussi la limite de l'exercice. Ensuite, je vous rappelle que nous ne sommes pas là pour vous faire plaisir mais pour rapporter ce que nous avons vu et entendu. Et si vous lisez attentivement l'article, vous conviendrez que nous sommes plutôt équilibrés dans notre critique du concert. Et n'avons pas manqué par exemple de souligner l'énergie de Sheila sur scène. Voilà, de quoi j'espère vous faire réviser votre jugement quelque peu ... caricatural !

6.Posté par Patricia le 11/12/2017 14:43 (depuis mobile)
Avez vous chers jeunes journalistes le même concert que nous .
Nous n avons eu besoin de personnes pour chauffer la salle, ( ou avez vous vu un chaufleur de salle ? ) Qu il y est où non des caméras cette ambiance est toujours présente. Grrrrrr

7.Posté par Le Daily Neuvième le 11/12/2017 15:17
Bonjour Patricia,

Avez-vous vu le même concert que nous ? Il y a avait bel et bien un homme qui a fait office de chauffeur de salle avant que Sheila n'entre en scène.

Grrrrr

8.Posté par ludovic54 le 11/12/2017 16:24 (depuis mobile)
Effectivement il y''avait bien un mec qui nous à dit de faire un tonnerre d''applaudissement pour l''entrée en scène de la star mais juste l''entrée...Après son public lui à fait ovation toute la soirée ...Et puis seriez vous capable de tenir le show 2 h

9.Posté par ludovic54 le 11/12/2017 16:29 (depuis mobile)
2 h sans entracte...peux de jeunes chanteurs en seraient capable !!! Sheila est une bête de scène tel un Johnny ou un Sardou... Je tiens encore à préciser que son nouveau titre ooh là là à été très bien accueilli par le public les 2 soirs...

10.Posté par Alfio le 11/12/2017 17:35 (depuis mobile)
Bizarre de ne reprendre qu’une formule d’une personne sur une salle de 2000 personnes.
Excellent concert et les arrangements rocks donnent du peps aux titres plus anciens.
Les deux nouveaux titres quoique différents sont vraiment bons. Respect.

11.Posté par Deslandes le 11/12/2017 17:43 (depuis mobile)
Rien ne vous empêchait de mettre 3 mots sur la performance de l'artiste qui était plutôt de bon niveau et dans un style inhabituel et novateur pour elle😊

12.Posté par Dupond le 12/12/2017 07:45
Sheila idole des jeunes ? Alors là les bras m'en tombent.Les jeunes ne connaissent absolument pas Sheila.de plus son dernier petit succés 'Le Tam Tam du vent' date de 89 et depuis elle n'a pas eu un seul autre succés ,depuis son retour en 98 elle chante en alternance Les Rois Mages Bang Bang et Spacer.Depuis 89 elle a sorti 2 albums DENSE et SOLIDE qui malgré qu'ila aient eté soutenus par de tres nombreuses télés ne se sont vendus qu"à 15 000 chacun.On voit bien la déssafection du public.Sheila conserve un petit public fixe qui lui permet de vendre 15 000 albums,de remplir une salle 2 soirs de suite mais c est tout .Idole des jeunes est vraiment trés galvausé ,Sheila n est que l idole d'un groupe de senior et pas plus.

13.Posté par Le Daily Neuvième le 12/12/2017 09:20
Dupond,

Vous allez avoir de graves problèmes. Vous ne connaissez pas la capacité de nuisance du fan club de Sheila. Un lobby dont on ne parle pas assez.

A bon entendeur !

14.Posté par ludovic54 le 13/12/2017 11:40 (depuis mobile)
Dupond on te connais...alias René quiles le mec qui insulte sheila sur tous les réseaux sociaux et YouTube...ce personnage ingrat ce permet même de reprendre ces titres sans autorisation et se faire des compils qu'' il revend 2 euros sur les marchés..

15.Posté par Dupond le 13/12/2017 11:41
Je la connais bien cette capacité à nuire,si vous saviez ,vous n'en reviendriez pas , ils ne sont pas nombreux mais ce sont de vrais Ayatollah.Ils forment ce qui pourrait s'apparenter à une secte 'Les adorateurs de la divinité Sheila' Pourtant je ne dis rien d'insultant juste la vérité....Sheila est une chanteuse du passé avec un groupe de fans fixes .Les fonctionnaires du sheilatisme.Bonne journée.

16.Posté par ludovic54 le 13/12/2017 15:13 (depuis mobile)
Blablabla quand tu lui arrivera à la cheville tu pourra ouvrir ta g..Tu est un frustré depuis qu'' elle ta sèchement viré de l''Olympia ... Depuis tu répend ton venin sur tout les réseaux sociaux. Entre nous sheila n''en à rien à foutre de ton existence

Nouveau commentaire :







La playlist de septembre