Mercredi 7 Mars 2018
Rédigé par Jonathan Grelier. Modifié le 12 Mars 2018

Sans chef, la section Parti socialiste du 9e dans l'expectative


Privée de secrétaire depuis début février, la section PS du 9e arrondissement attend les prochaines échéances nationales du parti pour se relancer. Sans la plupart des « hamonistes » qui ont quitté ses rangs.


Dans le 9e, le lancement du mouvement de Benoît Hamon Génération.s a attiré beaucoup de militants de la section PS © Parti Socialiste / Mathieu Delmestre
Dans le 9e, le lancement du mouvement de Benoît Hamon Génération.s a attiré beaucoup de militants de la section PS © Parti Socialiste / Mathieu Delmestre

«L’échec arrive en politique, mais le Parti socialiste ne se donne pas les moyens de repartir de l’avant depuis l’élection présidentielle. C’est une des raisons pour lesquelles je suis parti.» Pierre-Yvain Arnaud est amer : après 15 années de militantisme au Parti socialiste (PS), il a quitté son poste de secrétaire de section du 9e arrondissement en début d'année. Ce proche des idées de Benoît Hamon, l’ex-candidat du PS à la présidentielle, occupait cette fonction depuis 2015. Les militants du 9e ont reçu une lettre de démission. Le 5 février dernier, il annonce officiellement son départ de la section via un message posté sur le réseau social Twitter :


 

«Depuis septembre, j’étais en observation. La feuille de route du parti était incompréhensible», explique celui qui milite désormais au sein du mouvement Génération.s, toujours dans le 9e arrondissement. Finalement, «le fait que les militants n’aient pas été associés par les responsables nationaux à la réflexion sur le futur du parti» a eu raison de son engagement. Le reproche de M. Arnaud a une résonance particulière alors que les candidats à la présidence du PS Luc Carvounas, Stéphane Le Foll, Emmanuel Maurel et Olivier Faure débattront ce soir sur la chaîne de télévision LCI à 21h.

Dans la section, cette décision était attendue. En novembre dernier, le député européen de la circonscription d’Ile-de-France Guillaume Balas, dont M. Arnaud est le collaborateur parlementaire, avait déjà choisi de rejoindre Génération.s et quitté le PS. «Malheureusement en tant que chef de section j’ai vu beaucoup de gens partir depuis le mandat de François Hollande, raconte M. Arnaud, on pourrait même dire que je suis le dernier à partir.»

Un successeur désigné à la fin du mois

Des propos contestés par un militant PS du 9e : «Nos effectifs sont stables. De nouveaux adhérents sont arrivés pendant la campagne présidentielle.» Reste que le courant hamoniste jusqu’alors dominant ne l’est plus. «La section PS du 9e était la seule avec celle du 14arrondissement dans cette configuration. Avec le lancement de Génération.s, beaucoup de personnes ont basculé», confirme le militant qui déplore «un choix regrettable car cela ajoute au trouble». Le constat de Pierre-Yvain Arnaud diverge : «Le but n’est pas de créer des fractures mais d’acter des différences. Nous serons toujours ensemble pour nous opposer au parti du gouvernement.»

©JonathanGrelier/D9
©JonathanGrelier/D9

Dans un arrondissement où La République en marche et Génération.s sont désormais bien implantés, le PS se retrouve donc sans chef. Ses militants semblent eux tournés vers les échéances à venir. Contactée à propos de la situation actuelle de la section, l’élue socialiste à la mairie du 9e Pauline Véron n’a pas souhaité s’exprimer.

Un vote sera organisé fin mars pour choisir un successeur à Pierre-Yvain Arnaud. «Pour le moment, les candidats ne sont pas déclarés. Ils devraient se présenter dans le sillage du vote sur les motions des militants PS au niveau national», précise le membre de la section. Ce scrutin sur les textes d’orientation des quatre candidats au poste de premier secrétaire du parti aura lieu le 15 mars. «Il y a aura ensuite de nouveaux rapports de force avec des conséquences à l'échelle locale», analyse le militant du 9e. Un renouvellement que le PS du 9e attend avec impatience.

©JonathanGrelier/D9
©JonathanGrelier/D9

Jonathan Grelier



Vous aimerez aussi
< >

Samedi 17 Mars 2018 - 18:21 Les jeunes du FN prêts au rassemblement


Nouveau commentaire :







La playlist de septembre