Lundi 11 Décembre 2017
Rédigé par Robin Bjalon. Modifié le 13 Décembre 2017

Rue Sainte-Cécile, une cour de récréation à ciel ouvert


Pendant deux semaines, une ludothèque éphémère s’installe devant l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile. L’occasion pour les habitants du 9e, jeunes et moins jeunes, de jouer en plein air.


Les familles arrivent petit à petit malgré le froid (© Robin Bjalon/D9)
Les familles arrivent petit à petit malgré le froid (© Robin Bjalon/D9)
Un container à jouets en libre accès et des parents qui jouent avec leurs enfants en pleine rue, c’est le concept original de Kaloumba. Jusqu’au 17 décembre, l’association propose à tous les habitants du 9e de redécouvrir plusieurs jeux de société devant l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile. Une initiative reconduite à l’approche de Noël après le franc succès rencontré aux quatre coins de la capitale l’été dernier.

Trois animateurs sont chargés d’animer cette ludothèque éphémère. Parmi eux, Lili explique l’origine du projet : «Nous avons répondu à un marché public de la Mairie de Paris pour les quatre prochaines années. L’objectif, c’est de créer du lien intergénérationnel par le biais du jeu. Tout le monde peut jouer : les enfants, les parents, mais aussi les personnes âgées. Les gens viennent et jouent tout de suite. Et ça marche ! »

Juste à côté, Béatrice, accompagné de Joseph, son fils de sept ans, approuve: «C’est une idée génial ! Je connaissais déjà le principe parce que Joseph avait joué aux Buttes-Chaumont l’été dernier. C’est vraiment sympa de les retrouver. Et en plus on les reconnait très facilement.» Avec ses chaises et ses tables rose vif, il est vrai que l’association ne passe pas inaperçu au milieu de cette rue calme, à quelques minutes à pied du Musée Grévin. 

Malgré le froid, la ludothèque attire les Parisiens

Des petits trains, des palets, etc. De nombreux jeux de sociétés sont disponibles à la ludotèque, rue Sainte-Cécile (©Robin Bjalon/D9)
Des petits trains, des palets, etc. De nombreux jeux de sociétés sont disponibles à la ludotèque, rue Sainte-Cécile (©Robin Bjalon/D9)
Dans le container et en-dehors, sur les tables, tous les types de jeux sont disponibles. Basant, animateur de 38 ans, les énumère : «petite-enfance, jeux de stratégie, de rapidité, de réflexion…on a vraiment de tout ! Et pour les casse-têtes, on donne uniquement des indices. Jamais les solutions.» Malgré la fraicheur de ce samedi de décembre, une vingtaine de personnes se sont déplacées pour jouer.

«C’est un quartier où il y a beaucoup de bureaux et c’est plutôt calme le week-end. Mais avec les fêtes de Noël qui approchent, beaucoup de familles font leurs courses et s’arrêtent au passage», continue Basant. C’est le cas d’Aurélie, venue avec ses deux enfants : « On voulait tester, alors on s’est arrêtés jouer avec les enfants.» Et on perd délibérément ? « Ah non ! On essaie aussi de gagner», dit-elle en éclatant de rire. 

Une initiative pour les enfants… et les adultes

Emmanuel, le troisième animateur observe la scène  d'un air amusé : «Souvent, ce sont les enfants qui, curieux, s’arrêtent. Puis les parents se mettent à jouer avec eux.» Mais les familles ne sont pas les seules à s'amuser dans cette grande cours de récréation à ciel ouvert. Marie et Jacques, la vingtaine, se défient au jeu des palets sur une des tables mises à disposition pour l’occasion. Entre deux lancer, Jacques s'exclame : « Le but, c’est de la battre. Et j’ai déjà gagné deux fois ! ». La compétition n’est jamais très loin…

Un peu plus loin, au coin dinette, Myriam ne lâche pas Louise du regard. A deux ans et demi, la petite fille touche à tout. Un bonheur pour sa mère d’avoir des jeux en libre accès juste à côté de chez elles. «C’est formidable ce que l’association et la mairie proposent !  Ça permet de faire une sortie le week-end.» Et le froid dans tout ça ? «Ce n’est pas un souci si les enfants sont bien habillés.» «Par contre on ne peut pas laisser les petits s’éloigner», ajoute-t-elle alors que Louise court déjà vers les petits trains.

«Mais c’est dommage qu’ils ne restent que si peu de temps avant Noël.»  Dès la semaine prochaine, le container à jouets quittera la rue Sainte-Cécile pour un autre arrondissement de la capitale. Mais Kaloumba et la Mairie de Paris ont trouvé un accord: toute l’équipe sera de retour en avril. De quoi ravir Myriam et les autres adeptes de cette ludothèque éphémère. 
                                                                                                                                                           

Robin Bjalon  

                                                                                                                            

Infos pratiques


Où ? Devant l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile, rue Sainte-Cécile
Quand ? Mercredi 13, samedi 16 et dimanche 17 décembre de 14h à 18h
Qui ? Pour tous
Combien ? Gratuit



Vous aimerez aussi
< >

Jeudi 8 Février 2018 - 17:29 Les nouveaux Vélib' sur une mauvaise pente


Nouveau commentaire :







La playlist de septembre