Jeudi 8 Février 2018
Rédigé par Thomas Hermans. Modifié le 13 Février 2018

Les nouveaux Vélib' sur une mauvaise pente


Depuis janvier, seules quinze stations Vélib' ont ouvert dans le 9e arrondissement, tandis que les stations fantômes se comptent par dizaines. Une situation qui exaspère les usagers.


Le 9e regorge de stations Vélib' fantômes. (©Thomas Hermans/D9)
Le 9e regorge de stations Vélib' fantômes. (©Thomas Hermans/D9)

Mercredi 7 février, Vélib’ Métropole annonçait la mise en service d’une nouvelle station de vélos en libre-service au 55 rue du Faubourg Montmarte. Aménagée par Smovengo, elle permet d'accueillir la nouvelle génération de vélos. Plus légers et, pour certains, équipés d'une assistance électrique, les nouveaux modèles sont en circulation depuis le 1er janvier. Pourtant, les retards de travaux s'accumulent. Les stations adaptées aux Vélib' de première génération sont vides, ne pouvant pas accueillir les nouveaux modèles. En attendant leur transformation, des dizaines de stations fantômes occupent les rues du 9e.


Les nouveaux Vélib' sur une mauvaise pente

 

Contacté par le Daily Neuvième, Vélib’ Métropole n’a pas souhaité apporter plus d’informations et ne met pas de calendrier des réouvertures de stations à disposition du public. Cette situation inquiète Simon Labouret, porte-parole de l’association Paris en Selle  qui promeut le cyclisme dans la capitale  : «On essaie d’obtenir un rendez-vous avec Vélib’ Métropole depuis un mois, mais personne ne nous répond. Il y a un gros déficit de communication.»

Pour lui, le retard de livraison des stations ne représente qu'un aspect du problème : «Le nouveau système est plein de bugs. Il est plus complexe que le précédent, et aucune explication n’est mise à disposition. Des usagers nous font remonter des incidents, comme un antivol qui se déclenche alors que le vélo est en marche.»
 

La colère des usagers

Dans le 9e, les utilisateurs du vélo en libre-service sont dubitatifs face aux nouveaux Vélib’ mis en place par Smovengo. «Les prix ont augmenté et toutes les stations proches de chez moi ont fermé. Encore aujourd’hui, aucune n’a rouvert» constate Laure, qui a décidé de ne pas reconduire son abonnement en 2018. Pour Pierre, usager quotidien du service, «les incidents étaient prévisibles. Changer 1400 stations ne pouvait qu’être compliqué.»
 

Les nouvelles stations ouvertes sont encore rares dans l'arrondissement. (©Thomas Hermans/D9)
Les nouvelles stations ouvertes sont encore rares dans l'arrondissement. (©Thomas Hermans/D9)


Les problèmes récurrents posés par les nouveaux Vélib’ ont poussé les élus du Conseil de Paris à demander la gratuité des abonnements au moins pour les mois de janvier et février. Un cache-misère pour Simon Labouret, qui dénonce «l’amateurisme de Smovengo. Les promesses qui leur ont permis de remporter le marché ne sont pas tenues.»

Avec ses rues étroites et ses voies de bus accessibles aux vélos, le 9e reste assez pauvre en pistes cyclables par rapport au reste de Paris. Si le plan vélo prévu pour 2020 a pour but de doter l’arrondissement de nouveaux aménagements, les trajets Sud-Nord restent difficiles dans le 9e, à cause des pentes et des petites rues encombrées.

Malgré tout, et comme dans toute la capitale, le trafic cyclable se développe dans l’arrondissement, et est pour Simon Labouret une solution alternative, «pratique et à faible coût par rapport aux autres transports. Donc la disparition, même temporaire, du service Vélib’ est catastrophique.»
 

Infos pratiques


 
Thomas Hermans




1.Posté par John Nalist le 08/02/2018 21:57
Belle enquête! Travail de fin limier!

2.Posté par SANTIER JEAN CLAUDE le 09/02/2018 13:13
Je ne reconnais plus mon 9ème avec toutes ces nouvelles enseignes de caviar, de truffes, de cafés dégustations d'huitres, de petits pains bobos où ils s'exposent aux terrasses chauffées car ils son pour le bio, le recyclage des légumes, le compostage, et que dire des vélos, autolib, uber et cie.
QUAND VOUS VOULEZ MONTER LA RUE MILTON SOIT LE TAXI UBER ATTEND LE CLIENT VOUS NE POUVEZ PAS AVANCER SOIT VOUS RISQUEZ DE PRENDRE LE TROTTOIR COMME TOUT PIETON ET LA MOTOS GARRES EN VRAC JAMAIS PENALISEES VELOS VELIB, SOOTERS? TROTTINETTES, SKATES? ATTENTION LES CANES DES VIEUX ET LES JAMBES PAS VUS PAS PRIS. LE LAXISME GEANT DE NOTRE NOUVELLE MAIRE BOBOIS2 PAR LA MERE HIDALGO QUI A DEJA FERME LES VOIES SUR BERGES? ON NE VEUX PLUS DE VOITURES, DE VRAIS GENS MAIS DES ABRUTIS EGOISTES COMME EUX
TOUT SAUF LE VRAI MONDE.
DE PLUS QUAND ILS SE VAUTRENT POUR PRENDRE LEUR BRUNCH A MIDI CAR ILS ONT OUBLIE DE SE LEVER POUR LE PETIT DEJ C'EST POUR REGARDER LES PORTABLES ET LES BADAUDS LES REGARDENT.
DANS LA RUE QUAND ILS ONT LOUE UNE VOITURE ELECTRIQUE? UN VELIB? UNE TROTTINETTE? DES SKATES? ILS SONT TANTOT SUR LA ROUTE? TANTOT SUR LE TROTTOIR ET SI VOUS RALEZ VOUS PRENEZ UNE VOLLE DE BOIS VERT CAR ILS ENVOIE DES TEXTOS ILS NE FAUT PAS LES DERANGER ILS SONT PRECIEUX ILS NE RESPECTENT PAS LES FEUX ROUGES? ET LA AUSSI RIEN A DIRE SINON VOUS VOUS FAITES TRAITER DE TOUS LES NOMS CE SONT LES NOUVEAUX CITOYENS QUI NE VONT D'AILLEURS PAS VOTER MAIS QUI NOUS POLLUENT .
IL FAUDRA BIENTOT AVEC BEAUCOUP DE CHANCE POUR RESTER DANS CE 9eme POURRI MOI QUI Y VIT DEPUIS 50 ANS
ET POUR UNE FOIS JE PARTAGE L'AVIS DE MELENCHON IL FAUT FAIRE DEGAGER CETTE M....
LE BATTANT

3.Posté par vélib le 11/02/2018 16:18
Le vrai problème c'est quand les stations ouvertes ne fonctionnent pas (vraisemblablement car elles fonctionnent sur batterie et pas sur le secteur électrique).

Parce que à la limite, qu'il y ait moins de station n'est pas un problème (on peut regarder si on a la chance d'avoir des stations au bonnes endroits avant de faire le trajet) mais que l'on ne puisse pas retirer de vélo des stations ouvertes est frustrants (car on ne s'y attend pas et on peut pas le savoir).

Nouveau commentaire :







La playlist de septembre