Jeudi 30 Mai 2013
Rédigé par Maxime Gapaillard (avec T.C.). Modifié le 14 Novembre 2014

Les fleurettistes à la chasse aux médailles


ESCRIME – Le club de la Tour d'Auvergne (TA) du 9e a l'ambition de rapporter plusieurs médailles des championnats de France Seniors de fleuret, ce week-end à Anthony (Hauts-de-Seine)...


Anne Villefranque (à gauche) et Anne-Florence Faller-Galerneau seront partenaires lors de la compétition par équipes en nationale 1. Elle visent aussi le podium pour le championnat individuel. (Photo : Le Daily Neuvième)
Anne Villefranque (à gauche) et Anne-Florence Faller-Galerneau seront partenaires lors de la compétition par équipes en nationale 1. Elle visent aussi le podium pour le championnat individuel. (Photo : Le Daily Neuvième)
Les fleurettistes suent à grosses gouttes. A quelques jours des championnats de France, l'entraînement est intense. Une trentaine d'athlètes, engagés dans toutes les catégories, représenteront le club de fleuret de la Tour d'Auvergne samedi 1er et dimanche 2 juin à Anthony. «Nous sommes le club français qui compte le plus de participants», revendique fièrement Bruno Troboë, l'un des responsables et maître d'armes de la TA.

D'après lui, le club peut aussi se targuer d'un esprit d'équipe irréprochable. Une source de motivation pour Laurent Bel: qualifié pour le tournoi individuel, il a préfère disputer l'épreuve par équipes. «Je commence à être un peu rouillé, reconnaît-il. Deux jours à fond, ce n'est pas jouable à mon âge». A 47 ans, les cheveux grisonnants, Laurent Bel est un pur produit de la TA. Licencié du club depuis l'âge de 6 ans, il ne l'a jamais quitté.

Une participation aux Jeux Olympiques

Sous la bannière de la salle d'armes du 9e, il a effectué une brillante carrière au plus haut niveau. Il peut se vanter d'être médaillé d'argent (1998) et de bronze (1989, 1991) aux championnats du monde par équipes, champion de France par équipes à deux reprises (1990, 1993), et d'avoir participé aux Jeux olympiques de Séoul en 1988, où il a terminé 13e. «Ce week-end, je vise le titre par équipes en nationale 3 (la troisième division, ndr)», annonce celui qui habite dans le 9e depuis son enfance. 

Remporter ce titre, c'est aussi l'objectif de Cyril Lacroix, 41 ans. Comme son coéquipier, il est arrivé très jeune au club, à l'âge de 7 ans. Multiple champion de France par équipes, il est aussi champion de France en titre dans la catégorie des vétérans. «En plus de la compétition avec mes partenaires, je vais viser un podium en individuel en nationale 2», précise-t-il, ruisselant de sueur après un assaut. 

Cyril Lacroix (à gauche) va tirer en nationale 2 pour la compétition individuelle et sera partenaire de Laurent Bel pour le championnat par équipes en nationale 3. (Photo : Le Daily Neuvième)
Cyril Lacroix (à gauche) va tirer en nationale 2 pour la compétition individuelle et sera partenaire de Laurent Bel pour le championnat par équipes en nationale 3. (Photo : Le Daily Neuvième)
Après s'être élevé au rang de sportif de haut niveau, il retrouve aujourd'hui un second souffle dans sa discipline. «Je suis plus détendu que pendant ma carrière, affirme Cyril Lacroix. Je tente plus de choses dans mes assauts, et cela fonctionne bien.»

Les filles débordent aussi d'ambition pour ce week-end. Anne-Florence Faller-Galerneau vise une médaille en nationale 1, la première division. Au club depuis cinq ans, la numéro 9 française va tirer à domicile puisqu'elle habite Anthony. Malgré son niveau, elle doit jongler entre les entraînements et sa vie professionnelle: «Je suis chef de produit dans l'industrie pharmaceutique à l'international, explique la fleurettiste. Je ne peux m'entraîner qu'une fois par semaine

Moins de temps pour s'entraîner

Sa coéquipière Anne Villefranque tient le même discours. Elle aussi espère obtenir une place sur le podium mais regrette de ne pas pouvoir s'entraîner autant qu'elle le souhaiterait. «Certaines semaines, je ne peux pas venir à la salle d'armes. Ce n'est plus aussi facile que pendant les études. On vit sur nos acquis», reconnaît cette institutrice de 26 ans.

Si les fleurettistes du 9e tenteront de faire mouche, ils se feront aussi remarquer dans les tribunes: «On est le club qui fait le plus de bruit pour supporter nos coéquipiers, les autres le savent», affirme crânement Anne-Florence. Un soutien non négligeable pour inscrire la touche de la victoire.


Infos pratiques
Championnat de France de fleuret.
Samedi 1er et dimanche 2 juin à partir de 8h.
Complexe sportif Eric Tabarly, rue de l'Annapurna, 92160 Antony 
Club d'escrime de la Tour d'Auvergne.
26 rue Buffault, 75009 Paris 
Tel. : 01.40.23.01.24

 



Vous aimerez aussi
< >

Jeudi 8 Février 2018 - 17:29 Les nouveaux Vélib' sur une mauvaise pente


Nouveau commentaire :







La playlist de septembre