Mercredi 4 Avril 2018
Rédigé par Noémie Koskas. Modifié le 18 Avril 2018

Les boîtes à livres du 9e redonnent goût à la lecture


La semaine dernière, la maire du 9e a inauguré l'installation de nouvelles boîtes à livres dans des squares de l'arrondissement. L'objectif est double : favoriser l'accès à la culture et redonner une seconde vie aux livres.


Les boîtes à livres disséminées dans les squares du 9e, comme ici dans le square d'Anvers, contiennent toutes sortes d'ouvrages, dont des livres bilingues. ©NoémieKoskas/D9
Les boîtes à livres disséminées dans les squares du 9e, comme ici dans le square d'Anvers, contiennent toutes sortes d'ouvrages, dont des livres bilingues. ©NoémieKoskas/D9

À l’entrée du square Hector Berlioz, place Adolphe Max, une mère accompagnée de sa fille s’attarde devant un présentoir rectangulaire rempli de livres. Sur les vitres coulissantes, un slogan: « Prenez, lisez, déposez, échangez ». «Tu peux les lire et les partager ! explique-t-elle à sa fille, curieuse. Tiens, on en ramènera la prochaine fois !» Elles ne sont pas les seules à s’intéresser à ces nouvelles « boîtes à livres », inaugurées la semaine dernière par le conseil municipal des enfants du Neuf et la maire, Delphine Bürkli, dans quatre squares de l’arrondissement : ceux d'Anvers, de Montholon, d'Hector Berlioz et d'Alex-Biscarre.

 

Inspiré du phénomène de bookcrossing né aux États-Unis au début des années 2000, le concept de ces petites bibliothèques de rue est simple : chacun peut emprunter des livres gratuitement, et venir en déposer pour les partager à de futurs lecteurs en quête d’évasion. Du roman sentimental aux best-sellers de Stephen King en passant par des classiques comme ceux de Balzac ou des ouvrages artistiques, il y en a pour tous les goûts. Recycler des vieux ouvrages qui prennent la poussière en leur donnant une seconde vie, réduire le gaspillage, renforcer le lien social et la convivialité entre riverains... Les avantages de ces installations en libre-accès sont nombreux. «Ces boîtes à livres ont été installées pour favoriser la lecture dès le plus jeune âge et les échanges entre riverains» précise Sébastien Dulermo, adjoint au maire du 9e chargé des aménagements de voirie et des espaces verts. L’emplacement, à l’intérieur ou à proximité des squares, n’est pas choisi au hasard. «Ce sont des lieux propices à la lecture, aux loisirs en général et au regroupement d'enfants.»

Une invitation au partage et à la lecture dès le plus jeune âge

Les livres déposés ne sont pas tous récents, comme ceux que Rachid vient d'ajouter. Parmi ceux-ci, "Tendre Voyou" de Charlotte Hugues (1996), ou encore "L'aventurier du web" de Pedersen et Gilden (1998). ©NoémieKoskas/D9
Les livres déposés ne sont pas tous récents, comme ceux que Rachid vient d'ajouter. Parmi ceux-ci, "Tendre Voyou" de Charlotte Hugues (1996), ou encore "L'aventurier du web" de Pedersen et Gilden (1998). ©NoémieKoskas/D9

Rachid, 42 ans, casque vissé sur la tête, descend de son vélo et sort quatre livres pour enfants de son sac. Il les glisse à l’intérieur de la boîte à livres du square Hector Berlioz. L’aire de jeux de ce parc est prise d’assaut par des enfants de tous âges. Pour Rachid, mettre des livres à disposition des plus jeunes est une évidence. «Je préfère les déposer ici pour les faire circuler au lieu de les jeter ou de les vendre et de me faire à peine quelques centimes d’euros», confie-t-il, sourire aux lèvres. L’homme vient régulièrement déposer de nouvelles pépites dans la boîte depuis son arrivée. Suzanne, retraitée, découvre quant à elle l’initiative. «C’est tout récent. La mairie a fait de nouveaux aménagements dans le coin et ces boîtes à livres en font partie.» Enthousiaste, elle viendra, elle aussi, déposer des ouvrages qui traînent chez elle pour les proposer aux habitants du 9e et d’ailleurs.

Une initiative récente qui a déjà ses habitués

Près du Sacré-Cœur, au square d’Anvers, Clément, également retraité, repose des livres dans la boîte à livres. Contrairement à celle du square Hector Berlioz, la boîte est située à l’intérieur du square, qui est fermé la nuit. «Ça évite qu’elle soit dévalisée, ou qu’il y ait des vols», suppose-t-il en promenant sa main sur les ouvrages présents. Ce Parisien à l’air jovial vient une fois par semaine pour découvrir de nouvelles lectures. «On peut trouver des histoires auxquelles on n’aurait pas pensé.» Lui qui se désolait du prix élevé de certains livres peut désormais profiter d’un large éventail d’ouvrages sans rien débourser. Et s’amuser quand il trouve des marque-pages restés dans certains livres, signe selon lui que le lecteur précédent n’a peut-être pas apprécié le voyage. Clément jette finalement son dévolu sur un polar de Janis Otsiemi. «C’est pour un ami, on s’échange des livres, c’est bien pour faire des découvertes.» Synonyme de solidarité et de partage, la boîte à livres est une belle revanche contre ceux qui pensaient le livre papier démodé, à l’ère du tout numérique.




Infos pratiques :

Square Hector Berlioz : ligne 2, métro Place de Clichy. Ouvert de 8h à 21h30
Square d’Anvers : ligne 2, métro Anvers. Ouvert de 8h à 19h30

Recyclivre a créé un annuaire collaboratif pour recenser les boîtes à livres partout en France. L'entreprise aide même ceux qui désirent créer leur propre boîte à livres à concrétiser leur projet. 
Noémie Koskas
 



Vous aimerez aussi
< >

Jeudi 29 Mars 2018 - 20:07 Urban Signature, du street-art sur mesure


Nouveau commentaire :







La playlist de septembre