Jeudi 15 Février 2018
Rédigé par Adrien Palluet. Modifié le 20 Février 2018

La Cale du Cotentin : la côte normande en plein cœur du 9e


Les fruits de mer made in Normandie ont trouvé un port d'attache agréable rue Hyppolite Lebas dans l'établissement ouvert il y a dix jours par Nathan Storoge.


La Cale du Cotentin a ouvert le 2 février 2018 / © Robin Bjalon
La Cale du Cotentin a ouvert le 2 février 2018 / © Robin Bjalon
«Moi avant, je dirigeais la première école de sabre laser de France, comme les Jed ». Nathan Storoge répond avec un calme amusé à la question. Une réponse plutôt décalée par rapport à l'ambiance cosy et marine du petit restaurant La Cale du Cotentin, situé derrière l'église Notre-Dame-de-Lorette. Banquettes bleu clair recouvertes de coussins, murs bleu et blanc, bateau maquette trônant fièrement au sommet d'une étagère, les mouettes sont presque audibles. «Je voulais de la Normandie de l'assiette au serveur», explique l'hôte en marinière en apportant un bière MIN (Made In Normandie) et un verre d'Arpent du Soleil (un vin tout aussi local). «Mon serveur Jean-Baptiste, c'est ma caution normande. Je suis né à Issy-Les-Moulineaux, mais je suis normand de cœur. Ma famille possède une maison là-bas donc j'y vais depuis que je suis tout petit....Désolé il faut que je finisse ma mayonnaise, je reviens tout de suite». A La Cale du Cotentin tout est fait maison et presque tout ce qui se trouve dans l'assiette provient des bords de la Manche assure le jeune restaurateur de 28 ans. «Mon objectif est d'éviter au maximum Rungis (marché de produits agricoles). On fait venir la plupart de nos produits des villages que l'on connaît, autour de Blainville-sur-mer et Granville (à l'ouest de Caen).»

Une cuisine locale et un esprit convivial Difficile de dire le contraire, la cuisine ouverte sur la salle laisse échapper de légers fumets qui mettent le client en appétit. Les terrines de poissons ont bon goût et les recettes proposées sont variées : le choix entre la terrine saumon citron, Rouget Barbet piment d'Espelette ou Dorade crevette citron vert gingembre est difficile à faire. La casse de Moules, elle, est consistante et la sauce qui accompagne les fruits de mer est originale et goûteuse, même s'il ne faut pas craindre les épices. Les frites sont cuisinées maisons, un vrai plus. En revanche, il peut arriver que la carte soit parfois amputée en fonction des livraisons des petits fournisseurs. «J'avais envie que ce soit un endroit convivial. Je voulais que ce soit à notre image avec Jean-Baptiste : détendu. Les gens viennent pour passer un bon moment, que ce soit à midi, le soir ou en afterwork Une volonté qui correspond bien à l'esprit du 9e arrondissement, un quartier qui plaît à Nathan depuis quelques années. Il y a fait ses études de commerce, alors pour lui: «C'était naturel d'ouvrir mon restaurant ici», raconte-t-il tout sourire. La Cale du Cotentin offre un endroit simple et calme, comme un week-end en Normandie. Des produits frais et une cuisine avec de bonnes idées, comme le riz au lait agrémenté de grains de cafés. Et comme après une escapade en bords de mer, il peut être difficile de retourner au travail en sortant du restaurant.
 
Adrien Palluet

 


Informations générales
La Cale du Cotentin
15 rue Hyppolite Lebas
75009 Paris
Tél. : 06 23 91 79 82 (Nathan Storoge)
Email: nathan@lacaleducotentin.fr
Ouvert du mardi au dimanche (midi et soir)




Vous aimerez aussi
< >

Mardi 13 Février 2018 - 14:04 Quelle fleur offrir à la Saint-Valentin ?


Nouveau commentaire :







La playlist de septembre