Jeudi 22 Mars 2018
Rédigé par Victor Le Boisselier. Modifié le 29 Mars 2018

L’AT9, un atelier théâtre comme ouverture sur le monde


Mis en place en 2015 par l’Arkenciel Compagnie et la mairie du 9e, l’Atelier théâtre du 9e (AT9) rassemble chaque année une quinzaine d’enfants âgés de 12 à 15 ans. Se présentant comme une initiation au théâtre en trente séances, cet atelier revendique une ouverture culturelle pour ces citoyens en devenir.


Les élèves de l'atelier-théâtre du 9e se produiront à la fin de l'année scolaire. ©Arkenciel Compagnie
Les élèves de l'atelier-théâtre du 9e se produiront à la fin de l'année scolaire. ©Arkenciel Compagnie

« Moi j’ai grandi devant la télé, je ne connais que ça.» Sous le lustre de cristal, Zachary récite son texte, celui d’un gamin blasé éduqué par la télévision. Ce mercredi, la salle des mariages de la Mairie du 9e arrondissement s’est muée en salle de répétition pour la troupe de l’Atelier Théâtre du 9e (AT9). Au milieu des enfants avachis sur les bancs molletonnés, Thibaut Wacksmann questionne l’adolescent : « Est-ce que ton personnage a conscience d’être seul ? » Le professeur du jour mène les répétitions pour la représentation du mois de juin. La pièce préparée s’appelle « Grandir ! ». Naturellement, cette série de saynètes s’attaquent aux sujets censés préoccuper les pré-ados : les parents, l’amour, la croissance, la télé…

Depuis 2015, c’est à travers l’art théâtral que Tony Harisson et la mairie du 9e veulent faire « grandir » les jeunes de l’arrondissement. Avec Delphine Bürkli, le fondateur d’Arkenciel Compagnie a mis en place cet atelier « gratuit, libre, avec une proposition moderne » co-financé par Vivendi Create Joy. Le but ? « Que ce soit un moment de culture et de citoyenneté » répond spontanément le metteur en scène, pour qui la mairie a mis à disposition ses locaux. Une philosophie ressentie jusqu’au décor de la salle où le buste de Marianne fait face au drapeau français.    

« Il faut accepter les différences, ça crée de l’entraide »

L’AT9 se différencie des écoles classiques de théâtre. Ici, pas de concours ni de notes. En un an, Arkenciel n’envisage pas de faire des ces jeunes des comédiens aguerris. La plupart s’inscrivent sans être déjà montés sur scène.  « On leur dit « on va vivre une aventure exceptionnelle tous ensemble pendant un an.  » » Plutôt que de privilégier l’expérience des élèves, Arkenciel Compagnie préfère miser sur leurs différences pour assurer sa réussite dans le 9e. Une philosophie prônée par Tony Harisson : « Il ya une différence de niveau. Certains sont mauvais en diction, d’autres en langage corporel… Il faut accepter les différences, ça crée de l’entraide. » Les participants, uniquement des habitants de l’arrondissement, sont recrutés sur critères sociaux. « Notre sélection vise à faire une représentation du melting pot social. »

Des valeurs d’autant plus importantes qu’elles sont inculquées à un public en pleine construction. Le regard des autres ou la timidité sont autant de barrières à leur spontanéité : « Les ados, il faut leur faire sortir leur sincérité » explique Thibaut Wacksmann. « On les responsabilise avec le respect des horaires, l’apprentissage des textes », complète Tony Harrisson.
 

Un plongeon dans l’univers du théâtre

En plus des trente séances réparties sur toute l’année, les jeunes se familiarisent avec l’univers professionnel du théâtre : « Ils vont au théâtre, on leur demande de nous faire une critique puis ils rencontrent des scénographes, des graphistes, des producteurs, des auteurs… On veut leur faire connaître tout un panel ». Ce plongeon dans l’art dramatique s’accompagne d’une ambition d’ancrage local : « On leur fait découvrir les lieux culturels de l’arrondissement », explique Tony Harisson.



Mi juin, la jeune troupe jouera son spectacle devant 300 personnes au théâtre de l’Oeuvre. Certains continueront à se produire dans une école, d’autres s’arrêteront à cette expérience.  Pour Zachary, cette première immersion était un  « grand pas, quelque chose que je n’aurais pas faites quand j’étais petit ». L’AT9 l’a-t-il fait grandir ? Il hausse les épaules et répond gêné : « euh ça, je ne sais pas !»
 
Victor Le Boisselier
 

Infos pratiques : 
L’atelier théâtre du 9eme arrondissement, Arkenciel Compagnie
Tous les mercredis de 16h à 18h
Salle Rossini/Salle des mariages (Mairie du 9e), 6 rue Drouot



Vous aimerez aussi
< >

Nouveau commentaire :







La playlist de septembre