Vendredi 26 Février 2016
Rédigé par Anouk Passelac et Alice Lefebvre . Modifié le 28 Février 2016

AICOM: la comédie musicale ouverte aux amateurs


Pendant les vacances scolaires, l’école de comédie musicale AICOM, dans le 9e arrondissement, ouvre ses portes aux amateurs de chant, de danse et de théâtre. L’établissement propose des stages aux enfants comme aux adultes.


AICOM: la comédie musicale ouverte aux amateurs


Dans le quartier des Grands Boulevards, entre l’Opéra comique, le Grand Rex et les Folies Bergères, se trouve l’Académie internationale de comédie musicale. Dans ses couloirs, le spectacle est partout, et même chez le voisin du dessous: « Nous sommes situés juste au-dessus du théâtre le Palace », explique Pierre-Yves Duschene, directeur et fondateur de l’AICOM.
 


Cette école de comédie musicale forme toute l’année des artistes capables de chanter, danser et jouer sur scène. Pendant les vacances scolaires, ses portes restent ouvertes pour accueillir un public différent. Des stages sont organisés pour les amateurs de comédie musicale autour d’un thème précis.  

Un comédien de Cats comme professeur

En novembre, l’AICOM rendait hommage à Andrew Lloyd Webber, auteur du Fantôme de l’Opéra et de Cats. Grâce à des cours de danse, de chant et de théâtre, les stagiaires doivent créer une mise en scène originale qu’ils présentent le dernier jour.
 

Pierre-Yves Duchesne est leur professeur de technique vocale la journée. Le soir, il enfile le costume du redoutable Macavity, personnage de la comédie musicale Cats, à l’affiche au théâtre du Mogador jusqu’au 3 juillet 2016. Tous les stagiaires sont conscients de la chance qu’ils ont d’avoir comme professeur un comédien d’une des oeuvres de Webber.


S’éclater, progresser, voire intégrer l’école

Au fil des jours les stagiaires progressent, apprennent à se connaître entre eux, se lâchent. Axel, un lycéen de 17 ans avait déjà fait un stage à l’AICOM l’an dernier. Il a une préférence pour la danse: « Je m’épanouis vraiment, quand je danse, je m’éclate. » S’il est revenu, c’est pour améliorer son chant. « Je suis très étonné par mes progrès mais aussi par le soutien des autres », se réjouit-il.
 

Si certains comme Sophie, viennent ici par pur plaisir, d’autres saisissent l’occasion pour tenter d’intégrer l’école en passant une audition d’entrée. Seul bémol, le prix: comptez 450 euros pour un stage d’une semaine et 800 euros pour deux semaines.


Infos pratiques:
AICOM
9, cité Bergère
Métro: Richelieu Drouot (Lignes 8, 9) et Grands Boulevards (Lignes 8, 9)

Prochains stages:
Les musicals à la française du 29 février au 6 mars 2016
Les Opéras Rock du 18 au 24 avril 2016
​Welcome im Kabaret du 25 avril au 1er mai 2016

Anouk Passelac 

Alice Lefebvre 



Vous aimerez aussi
< >

Nouveau commentaire :







La playlist de septembre