Mardi 6 Février 2018
Rédigé par Noémie Koskas. Modifié le 13 Février 2018

« Vous êtes bien urbain » : quand la photo au smartphone s’expose


Vincent Migrenne, alias Mig20, expose ses clichés pris au smartphone à la Galerie des Nouvelles Images de l’Hôtel Scribe jusqu'au 9 mars. Une manière pour lui de donner une "réalité" à ses photos postées sur Instagram. Et d'inviter le spectateur là où son regard d'artiste s'égare... 


L'exposition de Mig20 est un échantillon de photographies prises au smartphone, en format carré, comme sur Instagram. ©NoémieKoskas/D9
L'exposition de Mig20 est un échantillon de photographies prises au smartphone, en format carré, comme sur Instagram. ©NoémieKoskas/D9
Le décor ne pouvait pas être plus luxueux. L’Hôtel Scribe accueille les photographies de l’exposition « Vous êtes bien urbain » du 18 janvier au 9 mars. Laurent Picard, fondateur de la galerie d’art Lo4art et agent de l’artiste Vincent Migrenne, n’a pas choisi cet établissement par hasard. Il renferme un petit trésor : sa Galerie des Nouvelles images, avec son sol en marbre, ses bancs matelassés raffinés et ses murs habillés de noir miroitant. Aux murs, justement, sont encadrées les photographies de celui qui se surnomme Mig20. Ici, pas de clichés capturés à l'appareil photo reflex dernier cri : seul un iPhone a suffi. «Il me sert plus d'appareil photo que de téléphone !» confie le photographe.  





Le reflet d'une façade d'immeuble dans un rétroviseur, un homme penché sur un muret rose pétant, une silhouette sur un quai qui se détache dans un fond brumeux... Vincent Migrenne, 48 ans, capture des instants de vie urbaine tantôt poétiques et tendres, tantôt insolites et décalés. Ce côté un brin absurde sur certaines prises de vue se reflète dans leurs légendes pleines de malice. La photo d’un homme qui gravit un escalator est ainsi libellée « Dans la gueule du loup ». Celle d'une femme à la doudoune vert d’eau, qui marche le long d'une façade en dégradé de bleus, se voit attribuer le petit nom de « Caméléon ». Un des clichés préférés de Laurent Picard montre deux enfants en ciré jaune. Mig20 l’a surnommé « les Nains jaunes ». «C’est un publicitaire, d’où les titres bien trouvés !» lance Laurent Picard en souriant. Le photographe à l’iPhone est en effet concepteur-rédacteur dans une agence de publicité.
Ambiance feutrée et calme dans la Galerie de l'Hôtel Scribe. ©AugustinePassilly/D9
Ambiance feutrée et calme dans la Galerie de l'Hôtel Scribe. ©AugustinePassilly/D9

Style graphique et « bain de couleurs »

Dans tous les tirages de l’artiste, on devine un sens du détail accru, des lignes maîtrisées et un goût particulier pour les couleurs éclatantes. Un amour des teintes vives qui rappelle le nom d’une de ses précédentes expositions, « Bains de couleurs ». «Je "vois'"la photo avant de la shooter», explique Mig20. Laurent Picard renchérit, enthousiaste : pour lui, le photographe détient un «sens de la composition» alors que, paradoxalement, son cliché est capté sur le vif avec un smartphone. « J’aime dire qu’il a un œil composé. » Les compliments des dizaines de visiteurs quotidiens le confortent. Une touriste japonaise séduite a même récemment prévu d’acquérir la photographie de l'homme penché sur le muret rose pour la somme de 400 euros. Laurent Picard rencontre tous les jours des spectateurs impressionnés par la qualité des clichés. «Ils ne savaient pas qu’on pouvait faire de si belles photos avec un iPhone !»

Les photos ci-dessous sont soumises au copyright Vincent Migrenne.

Voici un petit aperçu des clichés de Vincent Migrenne, dont certains sont à retrouver dans l'exposition. (Photographies soumises au copyright Vincent Migrenne)



...

Le futur de la photographie d’art ?

Le premier avantage du smartphone, selon Vincent Migrenne : sa taille. «ll est toujours dans ma poche. Je peux prendre des photos dès que mon œil me le demande, c'est-à-dire très souvent !» Mais ce n’est pas tout. «On est plus discret et plus rapide pour shooter. Je photographie l'instant, donc je me dois d'être rapide», poursuit le photographe. Rapide, comme une photo postée en un clic sur Instagram, son réseau social favori. « Je poste mes photos sur cette plateforme, cela me fait une base dans laquelle je puise pour mes expos. » Les photos exposées à la Galerie des Nouvelles images reprennent d’ailleurs le format carré caractéristique de la célèbre application. L’artiste déclare même «penser en format carré» avant d’appuyer sur le bouton déclencheur ! Il estime qu’une photo postée sur Instagram mérite d'être développée sur un beau papier. Laurent Picard tempère : par souci de qualité, on ne peut pas effectuer de grands tirages des photos. Gare au rendu trop pixellisé. Mais l’iPhone de Mig20 permet tout de même d’obtenir un résultat impeccable jusqu’à 40 x 40 cm.

Il n’est pas certain que la photo au smartphone fasse frissonner les fervents défenseurs des appareils reflex pour autant. «La photo, ce n’est pas seulement utiliser un type de matériel. C’est utiliser un matériel dans une démarche précise. Pour moi, c’est le résultat qui compte», explique Bali, professeur de photographie. Quoiqu’il en soit, la photographie au smartphone attire. La preuve : Mig20 en est à sa troisième exposition. Et il ne compte pas s’arrêter là. «J’ai encore du chemin à faire, ça tombe bien, j’ai toujours mon iPhone dans la poche !»

Noémie Koskas

Infos pratiques

Où ? Hôtel Scribe, au 1 rue Scribe 75009 Paris 
Quand ? Jusqu'au 9 mars 2018, tous les jours de 10h à 19h 
Pour qui ? Pour tous
Combien ? Gratuit
Pour s'y rendre : stations Opéra ou Havre-Caumartin
D'autres photos de Vincent Migrenne à voir sur  : www.instagram.com/vinmig/
Pour en savoir plus sur la galerie d'art Lo4Art www.lo4art.com/


 



Vous aimerez aussi
< >

Nouveau commentaire :







La playlist de septembre