Mardi 25 Avril 2017
Rédigé par Benjamin Campech. Modifié le 12 Mai 2017

Vers une mairie verte et propre


Le conseil d’arrondissement d’avril a eu lieu ce lundi. La mairie a communiqué sur son plan « Propreté 2017 » et a réaffirmé sa volonté de faire du 9e un arrondissement propre, éco-responsable et civique.


La Mairie a organisé hier soir son conseil d'administration. Un arrondissement propre, tel est son mot d'ordre pour les prochains mois à venir. @D9/Benjamin Campech
La Mairie a organisé hier soir son conseil d'administration. Un arrondissement propre, tel est son mot d'ordre pour les prochains mois à venir. @D9/Benjamin Campech
Le quatrième conseil d’administration du 9e arrondissement s’est tenu hier soir à la mairie. L’ordre du jour était chargé : discussion pour les subventions, présentation du budget final de l’année 2016, qualifié de «rigoureux, sobre et honnête» par Delphine Bürkli, maire de l’arrondissement et surtout présentation du plan «Propreté» pour l’année 2017. Sébastien Dulermo, adjoint à la maire, a insisté sur l’implication de la mairie dans l’entretien des espaces publics et la gestion de la vie quotidienne dans l’arrondissement.   

Collecte des déchets étendue

«Le bilan 2016 de la collecte des déchets dans le 9e est plutôt correct, surtout avec les périodes de grève des éboueurs que nous avons connues. Dans ces cas là, la mairie centrale priorise la collecte des ordures ménagères», explique l’adjoint au maire. Pourtant, la quantité de déchets collectés, autres que les ordures ménagères, serait en augmentation. Plus de verre, de mégots et de déchets multi-matériaux ont été collectés et recyclés. «Résultat, on a eu moins de dépôts sauvages, cette année», se félicite Sébastien Dulermo. La mairie souhaite poursuivre cette dynamique. Soixante-quinze cendriers supplémentaires devraient être installés dans l’arrondissement pour la collecte des mégots. Et plus de cent nouveaux bacs de tri sélectif (jaunes et blancs) seront répartis dans l’arrondissement. 

La mairie se dit aussi prête à payer de sa poche des agents pour permettre la collecte des déchets dans les parcs et les jardinières le samedi. Normalement, les agents d’entretien sont gérés par la mairie centrale qui ne prévoit pas de collecte de déchets le week-end. «À la Trinité, par exemple, les poubelles sont en vrac en fin de semaine. Tout le monde se plaint», avance Alexis Govciyan, premier adjoint au maire. «Et avec le retour des beaux jours, ça va vite devenir problématique», poursuit Sébastien Dulermo. 

Autre problème soulevé par la mairie : le vieillissement du parc de matériel de lavage. Sébastien Dulermo s'indigne. «Malgré la promesse en 2014 de la maire de Paris, Anne Hidalgo, pour permettre le renouvellement de ce parc, ce n’est toujours pas possible. Pour donner une idée, 20 % de notre matériel de lavage est bloqué au garage. Le matériel est trop vieux.» Le parc devrait néanmoins être renouvelé d’ici peu. Delphine Bürkli regrette néanmoins «le manque de moyens matériels et humains» accordé par la mairie centrale aux mairies d’arrondissement pour l’entretien et le nettoyage de l’espace publique.  

Lutter contre le gaspillage et les incivilités

La mairie souhaite aussi promouvoir les bons comportement à adopter auprès de ses habitants. Le compostage est ainsi mis en valeur. Quatre lombricomposteurs [Ndlr : compostage réalisé grâce à l’utilisation de vers] ont été installés. Deux d’entre eux se trouvent à la mairie et les deux autres au centre d’animation Valeyre. Un système de compostage simple est maintenant présent au centre d’animation de la Tour des Dames. «L’objectif en 2017 est d’équiper tous les quartiers de l’arrondissement d’un système de compost. Il n'en manque plus que dans deux quartiers des cinq que comporte le 9e.» Sébastien Dulermo, toujours dans l'objectif d’un arrondissement plus éco-responsable, propose aussi d’étendre prochainement le système de collecte des déchets alimentaires à tous les établissements scolaire du 9e. Pour promouvoir les bon comportements, mais sociaux cette fois-ci, la verbalisation des incivilités devrait s’intensifier dans les mois à venir. Des agents de la DPSP, brigade de lutte contre les incivilités, patrouilleront régulièrement. Une collaboration avec la brigade du 18e arrondissement permettra aux agents d’intervenir dans le 9e. «On l'a bien vu. L’absence de verbalisation pendant huit mois et le manque d’agent, ont poussé les gens à adopter des mauvais comportements dans nos rues.» Sébastien Dulermo espère que cette arrivée de la DPSP incitera les personnes résidentes ou de passage à se montrer plus concernées par le «vivre-ensemble». Une «marche exploratoire mensuelle» sera organisée par la mairie pour permettre aux personnes sceptiques et aux cadres dirigeants de se rendre compte des incivilités quotidiennes dans la rue.

Après, il faut rester conscient que les bonnes pratiques sociales et environnementales ne sont pas toujours sans risque comme le rappelle Alexis Govciyan : «Nous souhaitons un bon rétablissement à Michel Cadot, préfet de police de Paris, qui s’est déboîté la hanche en chutant d’un Vélib.»   



Nouveau commentaire :







La playlist de septembre