Vendredi 19 Mai 2017
Rédigé par Raphael Abd El Nour. Modifié le 20 Mai 2017

Vendre des livres pour lutter contre le cancer et se faire connaître


Jusqu’au Samedi 20 mai à 18 heures, une foire aux livres est organisée Place Lino Ventura. Les fonds récoltés vont à l’association Enfants Cancer Santé. Et pour cette seconde édition, un autre objectif est visé: s’implanter localement dans le 9e arrondissement.


Marie-Claude Vogric s’est procuré "L’inspecteur des ruines", d’Elsa Triolet, une autrice qu’elle aime lire.    © Raphaël Abd El Nour/D9
Marie-Claude Vogric s’est procuré "L’inspecteur des ruines", d’Elsa Triolet, une autrice qu’elle aime lire. © Raphaël Abd El Nour/D9



 «C’est combien ? – Il n’y a pas de prix Madame, c’est comme vous voulez.» Marie-Claude Vogric vient de
prendre un livre d’Elsa Triolet, et donne… dix euros. «C’est déjà pas mal», sourit cette journaliste à la retraite. Pourtant, elle aurait pu ne rien donner. Marie-Claude Vogric habite juste en face de la foire aux livres, avenue Trudaine. Ce Vendredi 19 mai, l’événement se tient au Marché d’Anvers, en bas de chez elle.


 

«En général les gens donnent toujours. Même si c’est un, cinq ou dix euros c’est déjà bien», estime André Cattan, bénévole et secrétaire du Lions Paris Club Helen Keller, qui organise la foire. Lors de la première édition, l’année dernière, 1 000 euros avaient été récoltés en un jour et demi. «Pour une première, c’était très encourageant», juge André Cattan. Ce vendredi, en une après-midi, environ 200 livres sont partis pour 160 euros récoltés.


« On veut que les gens du 9e nous reconnaissent »

L’objectif: récolter des fonds pour la lutte contre le cancer. Mais pas seulement: le Club a déjà son siège implanté dans le 9e arrondissement et souhaite être davantage connu dans le quartier. A ce titre, le choix du Marché d’Anvers et de la Place Lino Ventura pour la foire est stratégique. «Ce sont des lieux de passage. Notre but est d’être proche de la communauté locale, pour que les gens du 9e nous reconnaissent», explique André Cattan. Une démarche qui semble presque fonctionner avec Marie-Claude Vogric: «J’étais déjà venue l’année dernière prendre quelques livres», se souvient-elle, même si elle ne connaît pas le Club ni ses actions.

 

Comme beaucoup de bénévoles du Lions Paris Club Helen Keller, André Cattan (à droite) est franco-libanais. © Raphaël Abd El Nour/D9
Comme beaucoup de bénévoles du Lions Paris Club Helen Keller, André Cattan (à droite) est franco-libanais. © Raphaël Abd El Nour/D9

 

Le Lions Club Paris Helen Keller mène d’autres actions pour lutter contre l’illettrisme et encourager à la lecture: d’où le choix des livres. Et pour l’occasion, tout le monde met la main à la pâte. Outre les bénévoles, des appels ont été lancés par le Club à d’autres associations. De même, des éditeurs comme
A vue d’œil, qui produit des livres en gros caractères pour les mal-voyants, sont partenaires de l’initiative.
«Il y a des livres historiques, des romans, des livres pour enfants», énumère André Cattan. «Il y en a pour tous les goûts.»


Hortense Chosalland, élève au lycée Rocroy, s’est procuré "Bérénice" de Racine, "On achève bien les chevaux" de Horace McCoy et "Les belles images", de Simone de Beauvoir. © Raphaël Abd El Nour/D9
Hortense Chosalland, élève au lycée Rocroy, s’est procuré "Bérénice" de Racine, "On achève bien les chevaux" de Horace McCoy et "Les belles images", de Simone de Beauvoir. © Raphaël Abd El Nour/D9


Hortense Chosalland, elle, a donné trois euros pour trois livres. Cette étudiante en Première Littéraire habite aussi avenue Trudaine. «J'achetais de la nourriture au marché et je suis tombée sur les livres par hasard», sourit-elle en feuilletant "Les belles images" de Simone de Beauvoir, tout neuf. «Quand je vois qu’il y a des livres pour pas chers, je n’hésite pas».  La jeune femme de 17 ans est satisfaite de ses emplettes : Simone de Beauvoir est son autrice préférée. «J’aimerais lire tous ses livres», affirme-t-elle.

Hortense connaît maintenant l’existence de cette foire aux livres en bas de chez elle. Et les habitants du 9e commencent à s’y faire. Pressée, une passante s’arrête néanmoins. Son regard parcourt rapidement les couvertures. «Vous êtes là demain ? – Oui, place Lino Ventura ! -Je passerai, alors.»
 



 

 

Raphaël Abd El Nour

 


 


 

Infos pratiques :

Samedi 20 mai 2017

De 9h à 18h

Place Lino Ventura – Métro Pigalle (Ligne 12)
 

Enfants Cancer Santé

Le Lions Club Paris Helen Keller


 



Vous aimerez aussi
< >

Mardi 25 Avril 2017 - 17:17 Vers une mairie verte et propre



1.Posté par Socrate 46 le 21/05/2017 19:44
J'en ignorais l'existence. Je regrette que ce message ait été publié le 21, alors que cette foire était terminée (d'autant qu'il est daté du 19 !)

Nouveau commentaire :







La playlist de septembre