Jeudi 26 Janvier 2017
Rédigé par Mégane Arnaud. Modifié le 28 Janvier 2017

Théâtre pour les sourds… mais pas que: IVT a 40 ans


L’International Visual Theatre, qui accueille sourds et entendants, fête ses 40 ans. Avec ses spectacles mêlant langue des signes et expression orale, l’établissement valorise la culture sourde.


Pour le spectacle Attifa de Yambolé les comédiennes en costumes africains usent de la langue des signes en complémentarité du texte. ©IVT
Pour le spectacle Attifa de Yambolé les comédiennes en costumes africains usent de la langue des signes en complémentarité du texte. ©IVT

«C’est pas facile de communiquer avec elle… Elle comprend rien. Elle est sourde.» Rires. Réponse en Langue des Signes Française (LSF). De nouveau, rires. Sur scène, deux comédiennes tentent de raconter un conte africain. L’une sourde, l’autre entendante… Et, entre elles, la communication n’est pas chose aisée. Valérie Véril et Delphine Saint-Raymond utilisent le décalage entre expression orale et signée comme ressort comique. Quand Valérie prononce rapidement le nom XXL d’un personnage du conte, Delphine met plusieurs secondes à l’épeler en langue des signes. Attifa de Yambolé, spectacle bilingue de La Soi-Disante compagnie, s’adresse à deux publics: sourd et entendant.

Bienvenue à l’International Visual Theatre (IVT), rue Chaptal dans le 9e arrondissement de Paris. Cette année, ce théâtre dédié aux sourds – mais où les entendants sont conviés –, unique en France, fête ses 40 ans. En 1977, le Français Jean Grémion et l’artiste sourd américain Alfredo Correo fondent la compagnie IVT, au Château de Vincennes,  pour développer l’art sourd en France. Depuis, IVT a pris de l’ampleur et est devenu le lieu théâtral de la culture sourde. «En 2007, la mairie de Paris nous a permis de nous installer dans l’ancien théâtre Grand-Guignol», explique Héloïse Pascale, responsable du service communication. 
 

«En 40 ans, le projet a évolué»

L'International Visuel Theatre est aussi un laboratoire de recherche sur les arts visuels et corporels. ©S.Baide-Levet
L'International Visuel Theatre est aussi un laboratoire de recherche sur les arts visuels et corporels. ©S.Baide-Levet

IVT n’est plus une compagnie mais un lieu ouvert qui propose des spectacles de différents collectifs aux publics sourd et entendant. Et le pari semble gagnant. «Tous les ans, le théâtre accueille environ 13 000 spectateurs et propose 80 représentations. La plupart du temps, nous vendons les trois quarts des places disponibles», énumère Héloïse Pascale. 

Cette saison, 14 spectacles sont au programme. La ligne artistique décidée par Emmanuelle Laborit et Jennifer Lesage David – les directrices d’IVT – mêle représentations bilingues, où l’oralité côtoie la LSF, et performances visuelles à travers des spectacles muets: marionnettes, clown, etc.  L’idée d’IVT pour Héloïse Pascale, c’est que «la culture sourde se nourrit de toute la culture visuelle»

A côté des spectacles, IVT propose des cours de LSF pour sourds et entendants. 900 stagiaires par an suivent les différentes formations. Promouvoir la LSF est l’une des missions du lieu. IVT, une véritable maison d’édition selon la communicante: «On a publié les premiers dictionnaires bilingue et on propose des ouvrages en lien avec la culture sourde.»

 

L'établissement est situé dans les locaux historiques de l'ancien théâtre du Grand-Guignol. ©Mégane Arnaud
L'établissement est situé dans les locaux historiques de l'ancien théâtre du Grand-Guignol. ©Mégane Arnaud

Pour célébrer ses 40 bougies, IVT rêve aux 40 prochaines années. «Nous voulons développer la transmission de la LSF au sein du théâtre, pour que de nouveaux comédiens signent», s’enthousiasme Héloïse Pascale. «Nous allons mettre en valeur l’expérience accumulée en ouvrant le lieu à des résidences d’artistes et en accompagnant la formation des compagnies professionnelles. Une master class devrait ouvrir en 2018!

Réunir les cultures sourdes et entendantes

Le prochain spectacle de l'IVT Vagabundo aura lieu du 1er février au 3 février 2017 ©S.Baide-Levet
Le prochain spectacle de l'IVT Vagabundo aura lieu du 1er février au 3 février 2017 ©S.Baide-Levet

«L’objectif, c’est de consolider notre public sourd et de développer le public entendant», annonce Héloïse Pascale. Pour intéresser les entendants, aucun spectacle uniquement en LSF n’est proposé. Chaque performance doit pouvoir être suivie à la fois par les sourds et par les entendants. Les spectacles bilingues permettent à chacun – selon son langage – d’accéder à l’histoire. Entendants et sourds, ne vivent pas exactement la même expérience – puisque le texte oral n’est pas traduit en LSF et inversement. Chaque public n’a pas accès à la totalité du spectacle, mais comédiens et dramaturges en jouent. Les mieux lotis restent sans doute les entendants qui signent.

Dans la salle, ce soir-là, sur les fauteuils en velours rouge, les entendants sont assis au milieu des sourds. Le rideau tombe. Les mains claquent, d’autres se lèvent en s’agitant. Chacun applaudissant à sa façon. Un seul spectacle, deux expériences de spectateur. Parfois, des morceaux de musique inaudible pour le public sourd. D’autres fois, des tirades en langues des signes incompréhensibles pour un public qui ne signe pas. Vivre un spectacle en décalage avec ses voisins, ne pas rire au même moment, ne pas tout comprendre – mais comprendre qu’une réplique est drôle grâce aux réactions dans la salle- est une expérience de spectateur radicale et intéressante.

Dans le bar, après le spectacle, les discussions animées battent à plein. Les sourds et les entendants se mêlent parfois, échangent quelques sourires et quelques signes. Jusque tard dans la nuit, IVT ouvrira ses portes pour que deux cultures cohabitent… Et peut-être se mélangent.
 

Théâtre pour les sourds… mais pas que: IVT a 40 ans

Infos pratiques

International Visual Theatre
7 Cité Chaptal
Métro Saint-Georges (ligne 12)
Prochain spectacle Vagabundo du 1er au 3 février

 

Mégane Arnaud



Vous aimerez aussi
< >

Vendredi 10 Février 2017 - 13:56 Echappées acoustiques au cœur du 9e

Vendredi 3 Février 2017 - 18:00 La chapelle de Notre Dame de Lorette rebaptisée


Nouveau commentaire :







La playlist de septembre