Dimanche 15 Janvier 2012

Petit théâtre de Paris : un "Sunderland" à déguster


Un texte qui fait mouche à chaque instant, dans l'émotion ou dans le rire, servi par une mise en scène et des interprètes d'une rare justesse... Cette pièce est un régal !


Petit théâtre de Paris : un  "Sunderland" à déguster
Sunderland, petite ville humide, "j'ai l'impression d'être née dans une machine à laver", deux copines au chômage pour cause de grippe aviaire... L'une devient experte en téléphone rose, l'autre est prête à tout pour ne pas perdre la garde de sa petite sœur autiste, aidée par un balourd qui ne sait parler que foot et poêle à mazout.

Tous les ingrédients d'une pièce misérabiliste ou scabreuse ? C'est sans compter sur le talent de Clément Koch, auteur qui sait les accommoder avec finesse, épaissir le tout d'une belle humanité, et le pimenter d'une bonne dose d'humour anglais, tout français qu'il soit. Et l'on se délecte de chaque réplique qui, pour être parfois crue, n'est jamais vulgaire. 

Le service est à la hauteur, du décor aux éclairages en passant par la mise en scène et sa jolie idée de rêve-vidéo. 

Quant à la distribution, elle est d'une rare justesse, pour les premiers comme pour les seconds rôles, pour le physique comme pour le jeu des comédiens.

Elodie Navarre, ex-reine de beauté devenue sœur courage, Constance Dollé, au langage aussi leste que son cœur, Léopoldine Serre, jeune autiste imprévisible ; Vincent Deniard, amoureux maladroit, Vincent Nemeth et Thierry Desroses, vieux couple homosexuel, Pascale Mariani, représentante de l'administration qui veut bien faire, et Bénédicte Dessombz, dévastée par ses rêves... tous incarnent ces personnages avec une finesse à la hauteur du texte.

Savoureux !

Sunderland, Petit Théâtre de Paris, 15 rue Blanche, 75009 Paris. du mardi au vendredi à 21 heures, le samedi à 17 heures, le dimanche à 15 heures. Réservation au 01 42 80 01 81 ou en ligne.

Emmanuelle Cohendet


Vous aimerez aussi
< >

Nouveau commentaire :