Mercredi 28 Septembre 2011
Rédigé par Le Daily Neuvième. Modifié le 3 Mars 2015

Marc Hillman aime la petite musique des mots


Le sourire de Marc Hillman est à l'image d'un homme qui prend la vie avec humour et en musique. Compositeur de musique et écrivain, Marc vient de publier Mots en Mêlée, chez Ixelles éditions, un ouvrage drôle truffé d'aphorismes et d'homophonies. Le Daily Neuvième l'a rencontré au restaurant le P'tit Creux du Faubourg, rue du Faubourg Montmartre, où il prend son café tous les matins. Portrait.


Marc Hillman aime la petite musique des mots
Marc Hillman est compositeur de musique depuis une trentaine d'années. Avec une bonne base musicale et un diplôme de droit (pour rassurer ses parents) en poche, Marc a débuté sa carrière en proposant sa musique à des chanteurs de la variété française. Dans les années 70-80, Dalida, Daniel Guichard ou Régine vont fredonner ses mélodies. Plus tard, la chanteuse Larusso obtiendra en 1999, avec la chanson "Tu m'oublieras", un disque de diamant.

Marc compose également des musiques de film, de séries télévisées et de spots publicitaires. Depuis plus de vingt ans, la petite musique de "Va donc chez Speedy" est indissociable de son créateur, Marc Hillman.

Dans les années 2000, le métier intègre l'informatique musicale. Marc décide alors de s'orienter vers une fonction de consultant musical et négociateur des droits musicaux, en s'appuyant sur son savoir faire juridique.

Les petites notes qui ont toujours traversé l'esprit de Marc se conjuguent aussi avec des mots. Marc aime jouer avec les mots, son autre passion.Tout au long de son quotidien, il va noter sur des petites fiches ses jeux de mots, aphorismes et homophonies, une autre musique pleine d'humour.

Avec Mots en Mêlée, le lecteur s'amusera d'un "Ils s'aiment suffisamment mais se suffisent amants" ou "Quand les femmes s'épilent, les hommes s'effacent" ou "Quel parfum lui offrir, Shalimar ou Mitsouko? Hélas, elle n'aime Guerlain et elle n'aime guère l'autre". Marc souligne ainsi "comment les sonorités peuvent nous tromper". Infatigable, il a déjà ficelé son deuxième ouvrage autour de 350 petites annonces. Ça promet... 



Vous aimerez aussi
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 19:30 A la Cigale, le tango en bleu de travail


Nouveau commentaire :







La playlist de septembre