Jeudi 2 Février 2017
Rédigé par Benjamin Campech. Modifié le 4 Février 2017

La Maison des aînés et des aidants: une initiative encore jeune


Inaugurée depuis peu, la Maison des aînés et des aidants est un centre de conseil et d’orientation, notamment pour les seniors isolés et en perte d’autonomie. Malheureusement, son action est entravée par un problème d’accès et de visibilité.


La Maison des aînés et des aidants est située à dix minutes à pied des stations de métro les plus proches. ©Benjamin Campech/D9
La Maison des aînés et des aidants est située à dix minutes à pied des stations de métro les plus proches. ©Benjamin Campech/D9
Lutter contre l’isolement et faciliter la vie des seniors. Telles sont les missions de la Maison des aînés et des aidants (M2A). Depuis le 12 janvier, elle accueille les seniors dans ses locaux du 10e arrondissement. Cet organisme reçoit les plus de 60 ans, résidant dans les 9e, 10e et 19e arrondissements, afin de les guider et de les conseiller en fonction de leurs besoins. Pour Claude Cormier, directeur de la M2A, il s’agit avant tout «de lutter contre l'isolement, la perte d’autonomie et de tout mettre en œuvre pour maintenir la personne dans son logement»

Une structure inédite

La M2A facilite les démarches en réunissant et en coordonnant trois dispositifs de soutien gériatrique pré-existants: le CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique), le PAERPA (Personnes Âgées En Risque de Perte d'Autonomie) et le dispositif Maia (méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’autonomie). 

Il s’agit du premier cas de mutualisation de ce type, ouvert à Paris. «Cette mutualisation a permis de réunir autour de la table tous les professionnels du secteur gériatrique afin d’améliorer la réactivité des soignants auprès des seniors», affirme Adeline Guillemain, adjointe au maire du 9e chargée notamment de l’action sociale et des seniors. Et même si la structure couvre trois arrondissements différents, «la M2A garde la possibilité d’intervenir dans chaque arrondissement et de faire de la gestion de cas» selon Claude Cormier.

Obstacles à franchir

Pourtant, l’action de la M2A se heurte à deux obstacles. Adeline Guillemain rappelle ainsi que «la mairie du 9e avait fait un vœu [en octobre 2016] sur la M2A pour qu’elle soit relocalisée car elle est difficile d’accès pour les personnes âgées», et à plus forte raison pour les personnes en perte d’autonomie. Située au 126, quai de Jemmapes, la M2A est relativement éloignée des stations de métro et des arrêts de bus les plus proches. Depuis la gare de l’Est par exemple, il faut compter une dizaine de minutes pour arriver jusqu’au centre et franchir une passerelle munie de nombreuses marches.



L’absence de communication autour de la M2A nuit aussi à ses activités. Or, dès octobre 2016, la mairie du 9e avait souhaité le lancement d' «un plan de communication ambitieux autour des activités de cette structure». Malgré cette volonté affichée, la visibilité de la M2A reste faible. 

Au restaurant Emeraude La Tour des Dames, destiné aux personnes âgées, les seniors comme Wilhenmein Shah, 97 ans, ignorent tout de la M2A. Un autre bénéficiaire, Hizaoui, dit avoir déjà entendu ce nom mais il ne connaît ni son emplacement et encore moins son rôle. Ce récent retraité explique qu’il lui suffit «de se rendre au centre social de la mairie du 9e pour les renseignements courants de tous les jours».

Une chance que n’a pas Henri Londios, habitué du restaurant mais résidant dans le 17e arrondissement. Veuf depuis peu et isolé à Paris, il s’est rendu au centre social de son arrondissement pour obtenir de l’aide face à son isolement. Il raconte avoir été accueilli assez froidement. Son interlocuteur a coupé court à ses interrogations en lui déclarant : «Revenez quand vous serez malade!»
Au restaurant Emeraude La Tour des Dames, peu de seniors connaissent la M2A. ©Benjamin Campech/D9
Au restaurant Emeraude La Tour des Dames, peu de seniors connaissent la M2A. ©Benjamin Campech/D9

L’isolement des personnes âgées est un problème majeur. Chez les plus de 75 ans, 1 personne sur 4 en France est en situation d’isolement selon la Fondation de France, d'après un rapport datant de 2014.

De plus, l’autonomie et la possibilité de rester chez soi sont les deux principales priorités pour les Français de plus de 60 ans. Une étude de l'AFNOR (Association française de normalisation) datant de décembre 2014 montre que presque 85% des seniors souhaiteraient rester chez eux le plus longtemps possible. Or, la M2A a vocation à aider les seniors en les conseillant et en les orientant au mieux, quand ces derniers pensent à les contacter.
 
Si le 9e arrondissement a la réputation d’être un arrondissement de bureaux et de start-up, il ne faut pas pour autant oublier les seniors en difficulté. La M2A a traité en 2015 environ 2 000 cas dans les 9e, 10e et 19e arrondissements, dont 214 dans le 9e.

 

Infos pratiques
Maison des aînés et des aidants
126, quai de Jemmapes - Paris 10e arrondissement 
Lignes 4, 5 et 7 Gare de l'Est
01 40 40 27 80
Ouverte de 9h à 19h du lundi au vendredi et de 9h à 13h le samedi (fermée le dimanche)

Un forum des seniors est organisé le 16 mars à la mairie du 9arrondissement.
Un atelier pour les seniors est organisé à la mairie du 9arrondissement tous les mois.
 
Benjamin Campech



Vous aimerez aussi
< >

Mardi 31 Janvier 2017 - 13:55 Un samedi qui sauve

Mardi 24 Janvier 2017 - 21:50 Entourage, réseau de chaleur humaine


Nouveau commentaire :







La playlist de septembre