Vendredi 3 Mars 2017
Rédigé par Thibault Marotte . Modifié le 13 Mars 2017

La Caisse des écoles du 9e se met au vert


La Caisse des écoles du 9e, qui confectionne et livre des repas chaque jour à toutes les écoles de l’arrondissement, a entamé depuis 3 ans une transformation écolo, soucieuse du gaspillage et de l’alimentation durable.


Le camion de la Caisse des écoles livre des produits d'Île de France. Crédit: mairie du 9e.
Le camion de la Caisse des écoles livre des produits d'Île de France. Crédit: mairie du 9e.
«Il y a 8 ans,  notre équipe a pris le chemin du bio avec quelques produits », se souvient François Gallet, l’actuel directeur de la Caisse des écoles du 9e arrondissement de Paris. L’établissement public autonome en charge de la restauration des écoles de l’arrondissement commence tout juste à s’intéresser au bio, quand François Gallet en prend la tête, en 2008. «Aujourd’hui, l’alimentation durable représente presque 40% de nos produits .»

La transition s'opère progressivement «avec une montée en puissance de l’alimentation durable et un vrai coup d'accélérateur donné par la maire du 9e, Delphine Bürkli -qui préside La Caisse des écoles- et son adjointe, Gypsie Bloch», poursuit François Gallet.

L’arrivée d’une diététicienne à la caisse des écoles du 9e a permis de replacer l’éducation nutritionnelle des élèves au centre des préoccupations. «C’est important car les écoles n'en bénéficient pas toujours», affirme François Gallet. Les menus sont élaborés par la diététicienne et des enquêtes de satisfaction sont régulièrement effectuées auprès des écoliers. Avec près de 3600 repas distribués chaque jour à 20 écoles, La Caisse des écoles du 9e cherche sans cesse à améliorer le service proposé, pour les élèves et pour la planète.

Le tri des biodéchets, succès immédiat

Le point d’orgue de cette mue écologique fut la mise en place du tri des biodéchets -déchets issus de ressources naturelles animales ou végétales. Si la progression de la qualité de l’assiette s’est avérée primordiale, le tri a permis d'évaluer plus précisément ce qui est mangé par les élèves. Et d’évoluer en conséquence. «L’idée était de proposer des aliments de bonne qualité mais surtout que les élèves les consomment», indique François Gallet. Le tri des biodéchets rentre dans un plan plus large de lutte contre le gaspillage, en place depuis 2014. 

«La Caisse des écoles a expérimenté en 2015 avec une start up -Love your waste - du 9e arrondissement qui était lauréate d’un appel à projet», raconte François Gallet. Le tri est fait directement par les enfants, une manière de les faire participer à leur éducation écologique.  «Les enfants deviennent acteurs, c'est important qu'ils se sentent concernés», confie le directeur de La Caisse des écoles du 9e. Le tri a été introduit naturellement, «Les enfants se sont appropriés tout de suite le dispositif en 2 jours, il n’y avait pas besoin d’expliquer plus. Le circuit a très bien fonctionné.»

Des menus créés intelligemment

Découvrez le menu de la semaine !
Découvrez le menu de la semaine !
Le menu traditionnel à la cantine comprend généralement 5 composantes : une entrée, un plat avec un accompagnement, du fromage et un dessert. Très vite, François Gallet et son équipe se sont rendus compte que sur cinq composantes, un plat finissait souvent à la poubelle. Depuis septembre dernier, la caisse des écoles du 9e a introduit un menu à quatre composantes tous les jours «sans déséquilibrer le repas ni réduire les quantités globales». «Si on enlève le fromage, il sera cuisiné sous une autre forme, dans une salade ou des pâtes par exemple», explique François Gallet. Les résultats ont été immédiats, 30% de gaspillage en moins ont été constatés. 

La provenance des produits est un élément important. La caisse des écoles du 9e a instauré de la proximité avec des produits de l’alimentation durable originaires d’Ile-de-France.

Un camion écolo symbole d’une nouvelle politique

Les enfants sont associés à la démarche de tri. Crédit: Mairie du 9e
Les enfants sont associés à la démarche de tri. Crédit: Mairie du 9e
Les biodéchets triés par les élèves sont transformés en méthane et terreau. Le camion diesel, en fin de vie, qui servait à livrer tous les repas chaque jour vient d’être remplacé par un nouveau modèle réalisé sur mesure et roulant au gaz naturel. «Pour vraiment boucler la boucle, le camion fonctionne avec l'énergie produite avec les biodéchets», se réjouit François Gallet. Les enfants sont de nouveau sensibilisés à l’éco-geste. Le camion frigorifique pollue moins et fait moins de bruit, «les véhicules de demain». 

La caisse des écoles du 9e ne compte pas s’arrêter là. Un partenariat avec une association va être mis en place pour donner les restes non consommés. Le mois prochain, l’établissement s’engagera officiellement aux côtés de la fondation Nicolas Hulot pour obtenir la certification «Mon restau responsable» qui mesure les efforts sur l’alimentation responsable.


Informations Pratiques
La Caisse des écoles du 9e
6 rue Drouot 
Ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 17h 
 
Thibault Marotte 
 



Nouveau commentaire :







La playlist de septembre