Mardi 18 Juin 2013
Rédigé par Sarah-Lou Lepers. Modifié le 14 Novembre 2014

L'association Tout autre chose s'agrandit


ASSOCIATION - C'est un lieu ou «tout autre chose» est possible. Sous ses airs de restaurant associatif, voici un endroit où chacun peut s'arrêter pour rencontrer des voisins ou demander conseil.


Tout autre chose, lieu de rencontres où tout est possible. (Photo: Le Daily Neuvième)
Tout autre chose, lieu de rencontres où tout est possible. (Photo: Le Daily Neuvième)
Victime de son succès, l'association Tout autre chose de la rue Rodier prend ses aises. Elle a ouvert, lundi 3 juin, un nouveau local rue Milton, à deux pas de l'antenne historique. Qui trouve-t-on dans ce lieu? Nouveaux venus dans le quartier, un peu perdus en français ou traversant une période difficile, ils sont tous les bienvenus. Ambition de la structure: créer du lien social dans le 9e.

A travers des cours d'informatique, de cuisine ou en encore des parties de jeux de société, les membres viennent se rencontrer pour sortir de leur isolement. C'est une avocate, Mélissa Palmer, qui a monté le projet il y a cinq ans.


Les locaux de la rue Rodier. (Photo: Le Daily Neuvième)
Les locaux de la rue Rodier. (Photo: Le Daily Neuvième)

«Ici, c'est le village du 9e»

L'association se finance en partie grâce à sa table d'hôtes. Le fumet qui s'échappe du local vers 11h met l'eau à la bouche. A l'heure du déjeuner en semaine, ce lieu de rencontres propose un plat à 12 euros (formule entrée/plat ou plat/dessert à 15 euros ). Les bénéfices sont intégralement réinvestis dans le projet.

Les plats vidés et les couverts rangés, les activités de Tout autre chose reprennent. Nabila, bénévole, donne parfois des cours d'informatique. «Ici c'est le village du 9e», s'exclame-t-elle. Jeanne passe la porte. Retraitée, elle anime un atelier de soutien en langue française depuis plus de deux ans.


Jeanne, bénévole. (Photo: Le Daily Neuvième)
Jeanne, bénévole. (Photo: Le Daily Neuvième)

Autour de la table ce soir-là: une dizaine de personnes non francophones et une Française. Parmi elles, Michèle, qui vient assister aux cours de Jeanne pour perfectionner son vocabulaire. Mais aussi pour passer un moment en bonne compagnie. Mélissa rappelle que les cours de français ne sont pas seulement des cours de langue. «Les ateliers de Jeanne finissent souvent en leçon de géopolitique, ça peut intéresser tout le monde», précise-t-elle.

Pousser les murs

Avec 580 habitués, le local de la rue Rodier était de plus en plus engorgé ces derniers mois. Pour Nabila, «il y a un moment où on ne peut plus pousser les murs». Grâce à l'aide du Fonds transmission et fraternité, Tout autre chose a investi un nouveau lieu au 36 rue Milton.

De nouvelles activités commenceront dès la rentrée: séances de soutien scolaire et ateliers d'écriture pour les enfants. Dans la même rue, le collège Paul Gauguin sera partenaire de l'association. L'établissement a d'ores et déjà mis la main à la pâte en fournissant des tables et des chaises pour le nouveau local. Envie de participer? Venez déjeuner ou poussez simplement la porte pour découvrir tout autre chose.

Infos pratiques:
Association Tout autre chose.
13, rue Rodier
Ouvert à tous. La table d'hôte ferme du 15 juillet au 26 août, mais l'association reste ouverte.
Tél.: 01 45 26 17 48
http://www.toutautrechose.fr/
 



Vous aimerez aussi
< >

Mercredi 3 Mai 2017 - 17:44 Conversation sur les moustiques

Lundi 24 Avril 2017 - 23:26 Une vente aux enchères pour la bonne cause


Nouveau commentaire :







La playlist de septembre