Widgets Magazine
Le Daily Neuvième
Vendredi 31 Octobre 2014

Le journal qui s'intéresse à ceux qui vous intéressent


Jeudi 1 Mars 2012

Ces parisiens qu'on aime et qu'on déteste, le nouveau roman d'Eriko Nakamura


Cette semaine, Gilles Goyet, de la librairie Le Tumulte des mots, rue de Rochechouart, a sélectionné le nouveau roman d'Eriko Nakamura, Nââânde !?, les tribulations d'une japonaise à Paris, chez Nil Editions. C'est un ouvrage truculent qui décrit le comportement de nos concitoyens n,otamment des parisiens, à faire tomber à la renverse n'importe quel japonais.


Ces parisiens qu'on aime et qu'on déteste, le nouveau roman d'Eriko Nakamura
Eriko Nakamura, Nââânde !?, les tribulations d'une japonaise à Paris, Nil éditions, 17 euros.

Eriko Nakamura a été dans les années 90 une célèbre présentatrice de télévision au Japon. En 2000, elle réalise le rêve de beaucoup de japonaises, devenir parisienne ! Elle est aujourd'hui mariée à un français.

"Nous nous sommes installés en 2000 près de la porte Maillot. Il m'a donc fallu plus de dix ans pour réussir à dire ce que je ressens, pour formuler ce qui ne peut l'être : la stupéfaction. Plusieurs fois par jour, j'étais et je reste sans voix face à certains comportements typiquement parisiens. Choquée. Très très choquée. Il n'y a pas de mot français pour dire cela. Vous dites "bouche bée" mais ce qu'un japonais ressent à Paris est plus que cela. C'est un choc. Un choc silencieux mais un choc quand même. Vous n'en revenez pas. Vous pensez : "Oh non ce n'est pas possible, il n'a pas fait ça !" Dans ces moments-là, c'est toujours un mot japonais qui me vient à l'esprit : "Nââândé !?""

L'auteure va passer en revue tout nos petits travers franchouillards, nos maladresses, nos impolitesses, nos excès, tout y passe : les chauffeurs de taxi et leur amabilité, la propreté (?) de nos toilettes de café, la visite du médecin où il faut se déshabiller, sans témoin et sans blouse, impensable au Japon tant l'intimité du corps doit être respectée... mais aussi les courses, les enfants et leur éducation, les week-ends si différents culturellement, les dîners où la règle est d'arriver un peu en retard, inconcevable au pays du soleil levant où tout, au contraire, est toujours minuté !

Les grèves même pendant lesquelles "à Tokyo, les grévistes marchent en silence sur une petite partie de la chaussée pour gêner le moins possible la circulation et portent un simple brassard noir."

Voilà un livre drôle, piquant, qui fait un parallèle entre nos deux cultures et les incompréhensions qu'elles engendrent, à tel point que "chaque été, une centaine de touristes japonais sont victimes du "syndrôme de Paris". Certains sont même rapatriés d'urgence au Japon."

Un livre à découvrir pour accueillir avec plus de compréhension et de gentillesse nos amis nippons pour qui Paris est "la Ville lumière, la capitale du raffinement et du romantisme."

A lire ces pages, nous avons quelques progrès à faire!

Gilles Goyet pour le Daily Neuvième


Commentaires

1.Posté par tournier philippe le 02/03/2012 09:06
je confirme les propos de l’écrivain car je passe régulièrement mes vacances au japon rien qu’un exemple la ponctualité et la propreté des trains japonais et la disponibilité du personnel des transports, la propreté des rues et je pourrais en rajouter mais faudrait un livre pour résumer.

2.Posté par Marc Hillman le 04/03/2012 12:40
Bernard Pivot a dit le plus grand bien de ce livre sur son compte Twitter.

3.Posté par Myriam le 27/04/2012 08:36
Je l'ai lu. C'est nul. J'espérais un livre vraiment drôle car quand les Japonais vous racontent ce qui les choquent ici ils le font avec beaucoup d'humour (voir les mangas de Yoshimi Katahari) Mais là tout est au premier degré .En résumé : les Français sont des gens sales, mal élevés, Paris est une ville dégoûtante où tout va mal. Ecriture typique d'une "épouse japonaise" qui est à Paris uniquement du fait de son mariage avec un Français (d'ailleurs elle le dit elle même à la fin de son livre). Heureusement que toutes les Japonaises ne sont pas comme ça ! Mais j'en connais pas mal en effet qui sont très malheureuses en France et qui ne cesse de critiquer. Ce qui me chagrine c'est qu'on se demande comment le vivent leurs enfants moitié français ! Je ne veux même pas imaginer le livre qu'elle écrirait si elle devait vivre ailleurs dans le monde, où les règles japonaises ne s'appliquent pas (c'est à dire 99,9% de la planète). Heureusement que tous les Japonais vivant hors du Japon ne sont pas comme Madame Nakamura. Moi j'aime beaucoup certaines choses du Japon mais comme je connais bien ce pays, je suis capable d'aller au delà de la propreté des rues et de l'amabilité (feinte mais tellement agréable!) . Et j'aimerais tellement que mes amis japonais qui vivent en France vous expliquent pourquoi ils adorent vivre ici, déjà pour commencer pour la liberté de penser et de se comporter !! Et pour l'anecdote si les Japonais trouvent qu'il est vraiment mal élevé de se moucher en public, il faut vraiment leur expliquer que pour nous, c'est dégoûtant de renifler pendant des heures dans les oreilles des gens (Paris-Tokyo en avion à côté d'un Japonais enrhumé... je ne vous raconte même pas) .

4.Posté par Myriam le 30/04/2012 06:59
Pardon , j'ai mal orthographié, il s'agit de Yoshimi KATAHIRA (et pour les autres fautes aussi :)

Nouveau commentaire :