Jeudi 9 Novembre 2017
Rédigé par Marie Fiachetti. Modifié le 17 Novembre 2017

"Capitales d'Europe" : une exposition en ode aux villes européennes


Jusqu'au 28 novembre, la mairie du 9e arrondissement expose "Capitales d'Europe", le travail de Kioro, jeune photographe de 19 ans. Des bords de la Tamise aux ruelles de Prague, du métro de Saint-Pétersbourg au parvis de la Défense, ses clichés reproduisent toutes les richesses des villes européennes.


À l'instar de la photo de cette jeune fille dans une rue de Lisbonne, les clichés de l'exposition Capitales d'Europe dépeignent des instants de vie urbains ©Kioro
À l'instar de la photo de cette jeune fille dans une rue de Lisbonne, les clichés de l'exposition Capitales d'Europe dépeignent des instants de vie urbains ©Kioro

Une foule compacte déambule entre les pièces des salons Aguado de la mairie du 9e arrondissement. Soixante-quinze photos, en couleurs ou en noir et blanc, s'étalent sur les murs. Là, un couple descend une volée de marche dans le quartier de Montmartre. Plus loin, une vieille dame admire les jets d'une fontaine dans un parc de Saint-Pétersbourg. Ailleurs, les escalators vertigineux du métro de Moscou semblent presque en mouvement.


Les visiteurs sont venus découvrir le travail de Kioro , Alex Chan de son vrai nom, jeune photographe lauréat du prix du jury du Quartier Art Drouot en 2016 à seulement 18 ans. Pour cette exposition à la mairie, l'étudiant en classe préparatoire scientifique a choisi de mettre en avant les grandes villes européennes. «Je voyage depuis que je suis tout petit, confie-t-il. Mes parents m'ont fait découvrir toute la France quand j'étais enfant. Ces quatre dernières années, j'ai décidé de parcourir l'Europe avec mon appareil.»

Alex Chan, Kioro, a grandi dans le 9e arrondissement ©MarieFiachetti/D9
Alex Chan, Kioro, a grandi dans le 9e arrondissement ©MarieFiachetti/D9

Kioro aime jouer avec les lignes, les cadres, les couleurs. Ses photos capturent des instants de vie, presque anodins, mais qui caractérisent l'identité des villes qu'il illustre, rappelant le travail de Robert Doisneau, un photographe qu'il affectionne particulièrement. De Lisbonne à Moscou, en passant par Prague, ses clichés traduisent un véritable amour des villes européennes, de leur architecture et de la vie qui y fourmille. «Il réussit à capter des choses que j'ai moi-même ressenties pendant mes voyages», explique Marc, un visiteur, en admirant une série de photos des rues étroites d'Amsterdam. Lui et sa compagne Isabelle ont découvert Kioro l'année dernière, lorsqu'il exposait à la galerie Paris est une photo, passage Jouffroy. Tous deux le suivent depuis avec affection, impressionnés par son jeune âge et son talent : «Il y a quelque chose d'exceptionnellement original dans son regard», ajoute Isabelle.   

«Un message d'espoir dans une Europe en plein doute»

Lorsqu'elle présente le jeune artiste, Delphine Bürkli ne tarit pas d'éloge. La maire du 9e arrondissement de Paris est membre du jury du Quartier Art Drouot. Elle se rappelle : «Il nous a tous complètement captivés, sa victoire s'est faite à la quasi-unanimité des voix.» Un an après, elle fait part de son admiration pour le travail de Kioro et salue une exposition qui met en lumière la beauté de du continent, comme «un message d'espoir dans une Europe en plein doute».


Le jeune photographe reconnaît son attachement à l'Europe : «Pouvoir voyager aussi librement, sans avoir besoin de visa, c'est une véritable chance.» Cette chance, Kioro en profite dès qu'il le peut. De ses voyages, il ramène une vision douce et honnête de la vie urbaine. Ses photos ne sont jamais planifiées : «J'aime me balader. Dès que quelque chose attire mon regard, je sors mon appareil photo, c'est très spontané». Douce et honnête, sa vision de la vie urbaine dévoile les richesses des capitales de l'Europe.

 


...

Les photos de ce diaporama sont soumises au copyright ©KIORO

Marie Fiachetti


Infos pratiques:

Exposition "Capitales d'Europe" par Kioro
Du 6 au 28 novembre dans les salons Aguado de la mairie du 9e arrondissement
6 Rue Drouot, 75009 Paris
Métro : lignes 8 et 9, arrêt Richelieu Drouot
Photos de Kioro en vente ici




Vous aimerez aussi
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 19:30 A la Cigale, le tango en bleu de travail


Nouveau commentaire :







La playlist de septembre