Lundi 13 Mars 2017
Rédigé par Sarah Touzeau. Modifié le 15 Mars 2017

5 Lorette, le végétarien raffiné


Végétarien, végétalien, vegan ou juste bio, les régimes alimentaires écolo-conscients sont de plus en plus mis en avant. Ceux qui ont déjà sauté le pas le savent bien, le 9e arrondissement regorge de bonnes adresses pour se restaurer plus vert ou sans viande. Ceux qui hésitent encore se demandent: ça a quel goût, un repas vegan ? Le Daily Neuvième a testé pour vous le restaurant bio-végétarien-végétalien-sans gluten fort bien nommé 5 Lorette.


5 Lorette, "cuisine healthy gourmande"    5, rue Notre Dame de Lorette.  ©Sarah Touzeau/D9
5 Lorette, "cuisine healthy gourmande" 5, rue Notre Dame de Lorette. ©Sarah Touzeau/D9


Dès qu’on passe la porte d’entrée, une puissante odeur de légumes envahit le nez. Ici, pas de côte de bœuf, exclusivement du végétal. La décoration très sobre, un mur bleu turquoise et des tables en bois, ne laisse pas deviner le thème de la carte. Quatre plats sont  au menu : nous décidons de tester deux extrêmes, une assiette entièrement crudités et un burger… végétarien évidemment. Pour la première, on se sent un peu comme un ruminant, en train de manger des plantes cueillies dehors, crues, sans trop savoir par où commencer le plat… mais ce n’est pas désagréable. L’assiette regorge de tons orange et vert, on ressent le goût de chaque légume, quand bien même on ignore de quoi il s’agit. Et une fois l’assiette terminée, l’estomac est tout aussi rempli qu’avec un plat carnivore, le gras en moins.


Le burger : pain burger sans gluten, galette de quinoa, avocat et tofu. Salade et légumes rôtis pour 15,50€.  ©Sarah Touzeau/D9
Le burger : pain burger sans gluten, galette de quinoa, avocat et tofu. Salade et légumes rôtis pour 15,50€. ©Sarah Touzeau/D9

 

Pour ce qui est du burger, un steak de quinoa et de tofu remplace la viande entre deux pains à burger sans gluten (comprendre à la farine de riz, sarrasin et pois chiche), pour un résultat croustillant et moelleux à la fois, loin d’être fade. En accompagnement, d’étranges petites galettes de graines croustillantes remplacent le pain et à boire, un jus «détox» extrait à froid à base de carotte, pomme, citron et gingembre. Quand on connait les jus de carotte des supermarchés, censés donner une belle peau, on craint le goût écœurant et trop prononcé du légume orange: mais bonne surprise, le mélange reste doux, sucré et fruité.


Gâteau au chocolat cru pour 8€.   ©Sarah Touzeau/D9
Gâteau au chocolat cru pour 8€. ©Sarah Touzeau/D9

 

Pour le dessert, quatre choix s’offrent au client. La mention «cru» attire notre attention : ce sera un gâteau au chocolat «cru» et une tartelette «crue» aux pommes. Une légère déception devant la taille des portions: si les plats sont bien fournis, les desserts laissent plutôt sur la faim. Mais le goût reste une expérience à lui seul. Le cru du chocolat se rapporte à sa teneur élevée en cacao et faible en sucre dans un petit gâteau assorti de fèves de cacao crues. Cela explique sans doute son rapport taille-prix. Un vrai délice pour les amateurs de chocolat, bien que frustrant pour les gros appétits. Mais l’expérience la plus étrange reste la tartelette aux pommes : le gâteau n’est en effet pas cuit, donnant la sensation d’une bouillie sucrée. Une texture particulière, à réserver aux plus aventureux.


Une mode de vie qui se démocratise malgré le prix

Le restaurant accueille une trentaine de clients de tous les âges et de tous les sexes. Marylene Ricci, 35 ans, est une habituée: «Je suis allergique au blé, alors j’aime beaucoup ce restaurant parce qu’il propose de la bonne cuisine veggie raffinée, inventive et sans gluten.» Le restaurant, ouvert il y a maintenant un an, était au départ une petite cantine bio, Pousse-Pousse, parmi les pionnières du quartier. Rina Azria, la patronne, l’a rachetée pour promouvoir une alimentation végétarienne et sans gluten: «Ici, tout est bio et fait maison, sauf les jus et le pain à burger qu’on fait livrer.» Nous lui faisons part de notre inquiétude devant le choix restreint de la carte et le risque de lassitude des clients : «Nous changeons la carte tous les quinze jours», nous rassure-t-elle. «Nous ne cuisinons que des produits de saison, pour proposer une alimentation variée et équilibrée. Je me suis rendue compte des vertus d’un régime plus végétarien, après les nombreux scandales alimentaires récents, et je suis convaincue que c’est l’avenir.»

Pour démocratiser la démarche, quelques astuces s’imposent: «J’ai ajouté exprès le burger et les pâtes à la carte, pour attirer les clients masculins», nous confie la patronne du restaurant. «Mais les nouvelles générations sont de plus en plus sensibles à l’écologie et au bien-être animal, nous accueillons des clients de plus en plus jeunes, filles comme garçons, surtout dans ce quartier où le bio attire beaucoup.»

Un bon espoir donc pour le futur que la consommation de viande diminue au profit d’une alimentation plus éco-responsable. Mais pas pour toutes les bourses : comptez 8€ l’entrée, 15,50€ le plat, 8€ le dessert et 6,90€ le verre de jus de fruits et légumes.


Ambiance sobre et conviviale chez 5 Lorette.   ©Sarah Touzeau/D9
Ambiance sobre et conviviale chez 5 Lorette. ©Sarah Touzeau/D9


Une bonne adresse donc pour une cuisine végétarienne plutôt haut de gamme, dans un cadre calme et sobre. On regrettera les serviettes en papier et les couverts IKEA, pas très écologiques. On apprécie en revanche la qualité du service et l’expérience gustative des plats. Une adresse à tester pour les allergiques au blé, les amateurs de légumes ou tout simplement ceux qui cherchent un bon restaurant sans viande ni fast-food.


                                                                                                                         Sarah Touzeau



Infos Pratiques

Restaurant 5 Lorette, « cuisine healthy gourmande »

5, rue Notre Dame de Lorette

Métro Ligne 12 Notre-Dame-de-Lorette

Ouvert du Mardi au Samedi de 12h à 15h et du Jeudi au Samedi de 19h30 à 22h30

Réservation par téléphone (01 42 06 59 28) ou sur le site internet www.5lorette.fr

Twitter / Facebook / Instagram : @5lorette

Le restaurant est partenaire Deliveroo.

Le restaurant propose aussi des cours de cuisine (55€) : prochain cours « détox » le mardi 21 mars 2017 de 19h30 à 21h30, plus d’informations sur le site internet et la page Facebook du restaurant.



Nouveau commentaire :







La playlist de septembre